L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Voyage d’études : Plus de 600 étudiants en sociologie de l’Ucad à Passy et Sokone

Le département de sociologie de l’Université Cheikh Anta Diop (Ucad) organise, du 23 juin au 02 juillet son voyage d’études pour l’année académique 2021- 2022. Environ 700 étudiants, inscrits en année de Licence ou Master, vont sillonner pendant 10 jours les communes de Passy et Sokone, dans la région de Fatick. Durant cette incursion, ils étudieront à Sokone la Gestion des déchets et à Passy le développement local.

« Ce voyage d’étude est devenue une tradition de la faculté des lettres et sciences humaines. C’est dans le processus de formation parce qu’un sociologue doit faire du terrain comme l’agronome, le botaniste fait du terrain. C’est une activité qui est inscrite dans notre agenda, c’est une sorte de jonction entre ce qu’on fait dans les amphithéâtres, dans les laboratoires et ce qu’il y a comme réalité de terrain. C’est un dispositif d’apprentissage, de formation aux réalités locales, aux difficultés de nos communautés » a déclaré Ibrahima Dia, Chef du département de Sociologie.

Selon lui, le caractère exceptionnel de cette année, c’est que depuis trois ans nous n’avons pas fait de voyage d’études. C’est la première fois que nous avons deux promotions qui se chevauchent et qui vont jusqu’en L3 et M1 sans avoir fait de voyage d’études. L’envergure de la manifestation à aussi impacté les besoins et c’est ce qui a fait que nous avons chercher des partenariats et les premiers partenaires sont venus au sein de l’université avec le Centre d’excellence africain pour l’impact qui est un centre d’exception qui mobilisé des ressources qui veut bien les mettre au service des communautés, des chercheurs et des apprenants.

Il ajoute que les questions qui sont abordées cette année c’est la gestion du cadre de vie qui est fondamentale pour la santé de nos communautés, la santé environnementale, la santé humaine et la santé animale. En effet, les dernières pandémies ont révélé qu’il y a eu des ruptures majeures dans nos écosystèmes, dans notre environnement qui font que nous faisons face aujourd’hui à des pandémies, à la récurrence de maladies qui étaient éradiquées. L’université doit se mobiliser et doit être au devant des questions de développement, la qualité du regroupement le montre.

« Désormais les universités sont inscrites dans cette dynamique de recherche de proximité avec nos questions de développement. Le développement ne se cherche pas ailleurs c’est la ou tu es au sein des communautés. C’est pour cela depuis quelques années nous avons instauré ce voyage d’étude  » souligne M. Dia.

Le Chef du service administratif de la faculté des lettres et sciences humaines, Mamadou Moustpaha Niang, a salué cette belle initiative car l’université est dans son véritable rôle.

« Cette activité s’inscrit dans le cadre des activités phares touchant au service de la communauté. Elle traduit la performance au sein de la faculté de lettres et sciences humaines et qu’elle montre que l’université n’est simplement dans les quatre murs. Elle s’inscrit dans une dynamique d’appui, d’accompagnement des communautés et vous avez environ 700 étudiants qui vont aller pendant dix jours sur le terrain au chevet des collectivités, à la découverte du monde rural pour aider à faire avancer les choses sur le terrain  » explique-t-il.Dakar

Dakar24sn.com

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :