L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Hôpital de Tivaouane : Les vérités de la ministre de la Santé, Marie Khemesse Ngom au personnel de la structure

Les agents de l’hôpital Mame Abdou Aziz Sy Dabakh de Tivaouane continuent d’exiger la libération de leurs collègues placés sous mandat suite à l’incendie qui a couté la vie à 11 bébés. Mais la ministre de la Santé et de l’Action sociale qui était en déplacement, hier, à Tivaouane dans la structure pour s’enquérir de la situation, a sermonné ces agents de santé en ces termes :

«On vit dans un Etat de droit. On ne peut pas tordre le cou à la Justice qui est de plain-pied dans une enquête surtout pour une affaire aussi tragique que la perte des 11 bébés. Et puis, si on tentait de jouer à ce jeu, ce sont les Sénégalais qui viendraient s’occuper de nous».

C’est pourquoi, ajoute Marie khemesse Ngom Ndiaye, «laissons la Justice suivre son cours normal. Si les prévenus n’ont aucune part de responsabilité, ils pourront être blanchis. S’ils sont reconnus coupables et condamnés, ils auront la possibilité de demander à être graciés. Mais, pour l’instant, nous sommes très loin de tous ces scénarii. Donc, gardez votre mal en patience. Et apprenons tous à être à la place des parents ayant perdu leurs bébés».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :