L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Promotion des industries culturelles et créatives : Dakar, capitale des entrepreneurs et…

Une rencontre professionnelle dénommée B.créative West Africa regroupant des entrepreneurs culturels et créatifs s’est ouverte ce vendredi 17 juin à Dakar. L’objectif de cette rencontre de trois jours est de co-créer des connaissances pratiques entre les entrepreneurs et les entreprises culturelles qui sont porteurs d’innovations sociales et qui accompagnent le changement vers une économie créative, durable et inclusive.


Ce grand rendez-vous culturel est organisé par Kedge Arts School – Institut de Management des Industries Créatives, b.creative et l’Institut des Métiers du Management et de l’Innovation. Il réunit des acteurs des arts visuels et Patrimoine, ceux d’art visuel vivant, les industries culturelles, les services créatifs, les industries du goût, celles des loisirs et du divertissement, des acteurs de l’écosystème culturel venus de toute l’Afrique de l’Ouest prennent part à cette rencontre.

« Le but de la rencontre c’est de réfléchir sur la problématique des industries culturelles et créatives. C’est un sujet extrêmement important de fort enjeu et dont la réflexion a été organisée ici à Dakar. Cette réflexion a abouti a une démarche commune avec Kwedge business School et se veut cadre de réflexions de travail en mobilisant tout l’écosystème créateurs d’innovateurs de notre pays et de notre continent. Cette industrie comporte des multiples enjeux sur lesquels nous devons nous mobiliser pour voir dans quelle mesure notre pays le Sénégal, l’Afrique en général doit être positionné dans ce contexte et tirer profit des innombrables avantages que l’on peut avoir de ce secteur pour valoriser notre art, notre industrie culturelle mais aussi de créer de la valeur et des richesses » a déclaré El Hadji Malick Faye, directeur de la formation continue de la transformation digitale de BEM Dakar

Selon lui, dans ce secteur, c’est pas les moyens qui manquent il y a effectivement des fonds au niveau national et international. La difficulté c’est d’y accéder et il faut que les acteurs soient préparés, accompagnés pour pouvoir lever des fonds qui permettront de financer les activités pour générer énormément de retombés. Aujourd’hui il s’agit d’abord de mobiliser tout le savoir faire, les compétences, de structurer et de formaliser.

Madame Claire Grellier Fouillet de Kedge Business School a rappelé que le réseau B.créative à l’habitude d’organiser dans chacune de ses sessions un challenge qui s’appelle le B.creative Challenge qui est en l’intention des entrepreneurs du secteur des industries créatives pour présenter leur projet. « Des prix sont remis pour aider ses entreprises dans leur projet. Les trois entrepreneurs gagnants seront par la suite reçue en janvier 2023 sur notre Campus de Paris et leur présenter notre incubateur d’entrepreneuriat » explique-t-elle.

Dakar24sn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :