L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Situation post-électorale tendue: Y en a Marre met les «7 Sages» sur le banc des accusés

Le sentiment de tension tendue qui prévaut dans la sphère politique suite au rejet des listes de Yewwi Askan Wi et Benno Bokk Yakar ne serait que l’apanage des décisions prises par le Conseil constitutionnel. C’est l’avis du mouvement citoyen Y’en a marre qui, dans un communiqué rendu public, met les « 7 Sages » sur le banc des accusés.

« Y en a marre se réserve le droit de désigner nommément les 7 membres du Conseil Constitutionnel comme étant les principaux responsables de tout ce qui pourrait résulter de leurs décisions irresponsables« , peut-on lire sur la note reçue à sudquotidien.sn.

Aliou Sané, coordonnateur dudit mouvement et ses camarades qui estiment que la liste de BBY aurait dû être invalidée en conformité avec les dispositions de l’article 154 du Code électoral, car les listes des titulaires et suppléants sont indissociables, pensent ainsi que les « 7 Sages » ont voulu sauver Benno pour sacrifier ses adversaires politiques.

« Par son acte, le Conseil Constitutionnel entérine un stratagème de la DGE et de sa tutelle le Ministère de l’Intérieur, ayant pour seul objectif, de sauver la liste des titulaires de BBY (composée des principaux leaders de la majorité présidentielle), d’éliminer de la course aux législatives plusieurs leaders de l’opposition, et aussi des coalitions telles que Gëm Sa Bopp, Jammi Gox Yi, And Nawlé Ligeey, Defar Sa Gox », déplore Y’en a marre qui brocarde ladite décision.

« Le mouvement Y en a marre dénoncé et rejette ces décisions inédites et iniques, qui jettent les bases d’une déstructuration radicale de notre processus électoral, et bafouent le principe de sincérité des prochaines élections législatives, gage de stabilité du pays« , pestent Aliou Sané et compagnie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :