L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Divorce, Homosexualité: Mgr André Gueye, évêque du Diocèse de Thiès appelle les jeunes à la clairvoyance

Affecté par le nombre croissant de divorces constaté chez les jeunes, l’évêque du diocèse de Thiès appelle les jeunes à plus de clairvoyance et surtout de discernement pour éviter de faire du mal à soi et à la communauté.

«Comment ne pas s’indigner devant le rythme effréné de divorces et qui souvent se présentent ainsi ; aussitôt mariés aussitôt divorcés », constate le prélat du Diocèse de Thiès pour s’en émouvoir, non sans rappeler que « l’amour est une affaire de sainteté, un amour qui propose et protège la vie y compris la vie de l’enfant à naître ».

Mieux, poursuit-il : « C’est un amour qui accepte de recevoir tout enfant comme un don et non comme un droit, fut-il frappé par un handicap ou par une malformation dès sa naissance », a évangélisé Monseigneur André Guèye à la veillée de prière du dimanche dédiée aux marcheurs venu de tous les coins du territoire national et des pays frontaliers.

Pour lui : « L’amour n’est pas une affaire de connexion. L’amour ne se connecte pas et se déconnecte au grès du consommateur. » Car, dit-il : « Quelque fois on a la connexion et quelque fois on ne l’a pas. Il soutient qu’un « amour de sainteté est un amour qui ne calcule pas ses intérêts, c’est un amour gratuit dont le seul motif est lui-même. C’est un amour qui respecte le conjoint ».

«L’amour n’est pas une prison, et l’homme n’est pas un objet à posséder. C’est un amour inconditionnel surtout lorsque l’homme venait à perdre son emploi ou alors rattrapé par la maladie. C’est un amour qui est désintéressé (amour oblatif), qui respecte l’autre tel qu’il ou qu’elle est par l’effort quotidien. Car, l’amour intègre la souffrance qui contribue à sa purification. C’est un amour coresponsable à l’égard des conjoints tout comme à l’égard des enfants quant à leur soin, leur éducation et surtout leur éducation religieuse », dit-il.

Pour s’en convaincre, il convoque le quatrième des 10 commandements du catéchisme de l’Eglise Catholique qui stipule : « Honore ton père et ta mère afin d’avoir longue vie sur la terre que le Seigneur ton Dieu te donne (Ex 20, 12) ».

«Nit dal day am bene tourr»

Abordant la question de l’homosexualité parmi tant d’autres, il fustige le comportement plus gravement encore, de ceux et celles qui désacralisent le lien sacré par des unions homosexuelles : « Nit dal day am bene tourr nguir niou kham linga donn » (littéralement, « Une personne doit s’identifier d’un seul nom).

Pour rappelle cette question de l’homosexualité avait été également secouén notamment avec l’affaire Gana Gueye qui avait refusé de jouer face à Montpellier en raison du flocage arc-en-ciel sur son numéro. Tous les joueurs de Ligue 1 avaient porté des maillots contre l’homophobie lors de cette 37ème journée. L’homme d’Eglise a également abordé d’autres sujets comme la question des enfants de la rue, les violences faites aux femmes entre autres.

Dans son homélie, l’évêque du diocèse de Thiès a été clair et net pour ces mariages sans amour. Sur ce, il invite les jeunes à un amour fidèle et non pas passager comme un sentiment qui va et qui vient, selon les humeurs provisoires. Un message plaidé par le Pape François. La culture de l’amour est aux antipodes de ce que le Pape François appelle « la culture du provisoire où les personnes passent d’une relation affective à une autre (très nombreux du reste) où les personnes passent d’une relation affective à une autre », a-t-il expliqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :