L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Rejet de la liste nationale de Yewwi : Barth défie le «Macky» et appelle au «combat», le 08 Mai prochain

Depuis l’étranger où il se trouve présentement pour rencontrer la diaspora sénégalaise, le maire de la ville de Dakar a réagi sur l’invalidation de la liste nationale de la coalition Yewwi Askan Wi. Barthelemy Dias a appelé les militants et sympathisants de cette coalition de l’opposition à se mobiliser, dès la marche de mercredi prochain, pour barrer la route au troisième mandat du leader de la coalition Benno Bokk Yakkar (Bby), Macky Sall.

C’est un discours va-t-en-guerre. Celui prononcé cet après-midi par le premier magistrat de la ville de Dakar devant des sénégalais de la diaspora.

«Quand je me suis réveillé ce matin (dimanche), on m’a appelé au téléphone pour m’informer du rejet des listes. Je leur ai rétorqué que rien n’a été rejeté. Ils (Ndlr : responsables du pouvoir) se gourent tout simplement. Si vous le comprenez ainsi, la victoire est devant nous », a d’emblée déclaré Barthelemy Dias.

Macky Sall dans la provocation

Selon le maire de Dakar, Macky Sall fait dans la provocation.

« S’il n’y a pas de résistance, il avance. S’il y a résistance, il s’arrête. En mars dernier, il avait préparé quelque chose au Sénégal. Mais dès qu’il s’est heurté à la résistance – des sénégalais -, il a reculé. Pour ces élections – législatives – tout est entre les mains des Sénégalais. Il ne faut pas qu’ils se trompent : le problème n’est pas les législatives ni la députation. Mais il (Ndlr : Macky Sall) sait que le résultat de la coalition Yewwi-Wallu est la cohabitation », a notamment détaillé l’édile de la capitale sénégalaise.

Appel lancé à la diaspora pour envahir les consulats

Barthelemy Dias a annoncé son retour à Dakar dès mercredi prochain pour, dit-il, prendre part à la mobilisation de la « grande coalition de l’opposition ».

«Le message que je voudrais lancer à la diaspora est que vous n’êtes pas la quinzième région du Sénégal parce que c’est un slogan qu’on chante, mais parce que c’est une réalité […] Nous vous demandons de faire en sorte que, mercredi prochain, vous ayez une personne qui vous représente à Dakar. Que ce soit un voisin, un ami, un membre de votre famille; que chaque sénégalais et sénégalaise de la diaspora accepte de demander à un sénégalais au Sénégal d’aller le représenter à cette manifestation », a-t-il martelé, non sans inviter cette diaspora, partout où elle se trouve dans le monde, « d’envahir les consulats. »

Combat de longue haleine

A en croire, M. Dias, mercredi, commencera le début d’une lutte contre le troisième mandat au Sénégal.

« C’est un combat de longue haleine. Il ne durera pas des jours, des semaines, des mois. Ce combat démarrera ce mercredi. Mais il continuera jusqu’au départ du président Macky Sall […] » , a-t-il insisté.

(Avec Senego)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :