L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Rejet de la liste Gueum Sa Bopp : Les jeunes de Bougane  » défient  » BBY et Macky Sall

La coordination des jeunesses de la grande coalition Gueum Sa Bopp regroupant le Mouvement nationale de la jeunesse, le réseau des élèves étudiants de Gueum Sa, la coordination de la Sexion féminine a fait face à la presse, ce lundi, pour aborder les questions liées à la décision du Conseil Constitutionnel sur le rejet de leur liste. Ces jeunes comptent battre campagne contre la coalition BBY et une troisième candidature de Macky Sall.

 » De quel référentiel juridique s’inspire le Conseil constitutionnel sénégalais ? Certainement pas celui en vigueur au Sénégal et dans les grandes démocraties. Le Conseil
constitutionnel a commis, par ignorance ou pour plaire uniquement à Macky Sall, plusieurs fautes de
droit qui ne protègent ni les droits fondamentaux des électeurs ni la stabilité politique. D’abord, le Conseil constitutionnel a méconnu la décision de la Cour de justice de la CEDEAO
ordonnant à l’État du Sénégal de supprimer le parrainage citoyen. Ensuite c’est ce même conseil
constitutionnel qui valide la liste de Bénno Bokk Yakaar
Par ailleurs, l’arrêté du ministre de l’intérieur en plus de son caractère laconique (défaut de motivation
suffisante), viole incontestablement le principe de légalité notamment l’article L149 du Code électoral
fixant le maximum autorisé. Ce maximum fixé par la loi vise à éviter l’abus dans la collecte des
parrains et ainsi permettre aux autres candidats d’en disposer également. Donc, le chiffre qui doit être
pris en compte n’est pas celui pris en compte par le dispositif mais bien le nombre déposé à la
Direction Générale des Elections. En validant l’arrêté pris par le ministre de l’intérieur, le Conseil
constitutionnel blanchit une illégalité qui porte atteinte au droit de suffrage des électeurs  » a fait savoir Cheikh Omar Dramé, délégué général adjoint chargé de la jeunesse et de la culture de la Grande Coalition Geum Sa Bopp.

Selon lui, ces décisions rendues par le Conseil constitutionnel et les recours rejetés sont une fraude à la
démocratie et une menace à la stabilité politique du pays. Empêcher la majorité des électeurs inscrits
de faire leur choix librement c’est confisqué la souveraineté populaire. Dans une démocratie pluraliste,
au-delà de l’égalité entre les candidats, la protection du droit de vote des électeurs et la paix sociale,
sont des principes inviolables.

Il souligne que l’électeur est au début, au centre et à la fin du processus électoral. Avec un tel Conseil
constitutionnel, Comment ne pas croire que Macky Sall ne briguera pas un troisième mandat ?

 » A cet effet, nous invitons les jeunes de ce pays à se joindre à nous pour démontrer à Macky Sall que
ce pays ne lui appartient pas ni à son père ni à sa mère d’ailleurs. Nous allons battre campagne contre
le Bénno et Non à la troisiéme candidature de Macky Sall. A partir de demain nous lançons un appel à
toute la jeunesse Sénégalaise, dans toutes les localités du Sénégal pour dérouler un Programme
Troisième mandat « Doufi Amé », par la même occasion nous allons faire les visites de porte-à-
porte partout au Sénégal, pour expliquer aux Sénégalais les dérives de Macky Sall et son Conseil
Constitutionnel  » dira-t-il

Par la même occasion, ces jeunes tiennent à avertir Macky Sall qui compte faire une tournée à Sedhiou.

 » nous avons appris que Macky Sall va se rendre à Sédhiou dans la deuxième
quinzaine de ce mois de juin pour aller se glorifier des petites réalisations qu’il a fait là-bas, par la
même occasion nous informons les Sénégalais dans le cadre de l’opération Tibb Tank, que le
Président Bougane Guéye va également se rendre à Sédhiou pour montrer aux Sénégalais ce que
Macky Sall avait promis aux Sédhios et qu’il n’a pas réalisé.
Parmi ces promesses, il y a: le stade municipal, le stade régional, la zone industrielle de Sédhiou, la
boucle du Boudié, l’Université Virtuel de Sédhiou, l’emploi pour les jeunes et femmes de Sédhiou,
l’électrification rurale de pakao (Saré Yoro Diao, Nimzatt, Kolibantang, Babinar, Kéracounda, Karcia,
Yanga counda, Némataba, Kawra counda) etc, toutes ces localités manque d’électricité. Au lieu de
trouver des solutions concrètes, Macky Sall et son gouvernement incompétent sont en train de se
sucrer au dos des Sénégalais  » expliquent-ils.

Dakar24sn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :