L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Secteur de la livraison : Les « Tiak Tiak » étalent leurs difficultés et sollicitent l’accompagnement de l’État

L’association des livreurs du Sénégal a déploré, ce samedi, les tracasseries policières dont leurs membres font l’objet. Avec le taux de chômage élevé, l’insécurité grandissante, les « Tiak Tiak », ont sollicité de la part des autorités une formation sur le code de la route, une formalisation et régularisation du secteur de la livraison.

Les artères de Dakar grouillent de motos de livraison avec des centaines de jeunes, communément appelés « Tiak Tiak », qui exercent ce métier pour subvenir à leurs besoins. Une activité qui attire aussi bien des diplômés que des non diplômés mais qui aujourd’hui est confrontée à des énormes difficultés.

 » Nous sommes ici présentement aujourd’hui pour étaler les difficultés que nous sommes entrains de subir dans le secteur de la livraison. Nous sommes la pour vous parler de la situation actuelle qui gangrène le secteur de la livraison du Sénégal que sont, le non respect vis-à-vis des populations car, ces dernières nous traitent d’agresseurs de voleurs vu la situation actuelle du pays avec des propos qui laissent à désirer, mais aussi le manque de considération vis-à-vis des autorités Étatiques qui ne fournissent aucun effort pour promouvoir l’amélioration du secteur de la livraison, des autorités qui ne veulent pas aider sa jeunesse afin de travailler dignement, honnêtement pour gagner leur vie, des autorités qui n’ont aucun souci, aucun
pitié, aucun respect vis-à-vis de leurs jeunesses. Nous sommes la aussi pour dénoncer l’anomalie et le comportement de Certains policiers à notre égard car, ces derniers nous étouffes, nous agresses , nous manques de respect total, parfois même ils nous insultent nous déplorons cette situation dégradante douloureuse et affreuse.  » a déclaré leur président Seydina Alioune Fall.

Regroupés au sein d’une association de plus de 1300 membres, ces soutiens de famille sollicitent plutôt un accompagnement de l’État car ils participent à la création de plusieurs emplois

 » Nous sommes la aussi pour dire aux autorités Étatiques particulièrement à Son Excellence Monsieur le Président de la République du Sénégal Macky Sall de nous accompagner à avoir une formation sur le code de la route, de formaliser et de régulariser le secteur de la livraison car, au sien de cette association on y voit des Diplômés et nom Diplômés, des Ouvriers des Pères de familles et Soutiens de familles des rescapés de prison etc. Nous voulons aussi que l’ État subventionne le prix de la carte à grise et le permis de conduire pour tous les livreurs  » explique-t-il

Dakar24sn.com

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :