L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Ministère de la Santé: Diouf Sarr passe le témoin à Marie Khemess Ngom et…

C’est un Abdoulaye Diouf Sarr très fier et ému qui a passé le témoin, ce jeudi à son successeur Docteur Marie Khemess Ngom Ndiaye. La cérémonie de passation de service s’est déroulée au ministère de la Santé et de l’Action sociale. La rencontre a été une occasion pour le maire sortant de Yoff de faire le bilan de ses réalisations depuis qu’il a été porté à la tête dudit département.

«Les performances du système sont indéniables et touchent pratiquement tous les domaines, avec des indicateurs qui sont sensiblement améliorés. Il en est ainsi de la santé de la mortalité maternelle et infantile, de la lutte contre le paludisme, la tuberculose et le VIH, des ressources humaines, de la disponibilité des médicaments et autres produits essentiels, de l’accompagnement des personnes vulnérables etc. ces résultats ont fait que notre système de santé et d’action sociale est souvent cité en modèle en Afrique et dans le monde», se réjouit l’ex ministre de la Santé.

Poursuivant, Abdoulaye Diouf Sarr de marteler en ces termes : «j’y ai apporté ma modeste contribution, ma pierre à cet édifice qui n’est jamais achevé puisque la santé et l’action sociale rythment nos vies à l’infini. Nous pouvons être fiers de ce que nous avons réalisé ensemble ces cinq dernières années». Diouf Sarr a également félicité ses anciens collaborateurs qui l’ont accompagné pendant 5 années.

«Ensemble, nous avons fait face à tant de défis, les uns plus complexes que les autres. La pandémie de covid-19 est un de ces nombreux défis. A chaque fois, l’engagement de chacun et de tous nous a permis de surmonter les difficultés et de réaliser notre objectif. Au travers de multiples épreuves, nous étions restés concentrés sur notre mission de protection sanitaire et sociale des populations. Je saisis donc cette occasion exhorter tous les agents du Ministère à toujours donner le meilleur d’eux-mêmes car ils exercent des métiers nobles et très utiles à notre société», plaide-t-il

Abdoulaye Diouf Sarr renseigne également que le ministère de la Santé compte des hommes et des femmes de valeur, compétents, engagés et professionnels. «Autant que possible, je me suis appuyé sur ce capital humain pour atteindre les objectifs du Plan national de Développement sanitaire et social et contribuer ainsi à l’émergence de notre cher pays.

L’œuvre humaine n’est jamais parfaite. Je suis conscient que, malgré tout ce que nous avons fait et apporté, il subsiste des gaps, il y a des améliorations à apporter et d’autres défis à relever pour hisser encore plus notre système vers les meilleurs standards», recommande-t-il. A l’en croire, «je n’ai aucun doute que cette œuvre sera poursuivie, avec succès, par mon successeur que je connais et que nous connaissons».

Très ému, Diouf Sarr a confié avoir «rencontré peines et souffrances», mais, dit-il, je ne retiens pas cela. «Je retiens les joyeux moments que j’ai passés avec les acteurs du système. Je retiens les belles choses que nous avons faites ensemble. Je retiens l’immense privilège que j’ai eu d’avoir contribué à soulager tant d’individus. C’est le plus beau cadeau, dont je ne me glorifie pas car ce n’était que ma mission», magnifie le ministre. Avant de présenter encore ses condoléances aux familles des 11 bébés décédés suite à l’incendie survenu à l’Hôpital Mame Abdoul Aziz Dabakh de Tivaouane.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :