L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Recensement général de la population et de l’habitat : Vers la mise en place de nouvelles versions du plan d’analyse portant sur les questionnaires

L’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) compte mettre en place de nouvelles versions du plan d’analyse portant sur les questionnaires du cinquième recensement général de la population et de l’habitat (RGPH-5) prévu en 2023 pour un meilleur dénombrement. Le recensement dans sa phase opérationnelle sera entièrement numérique avec des tablettes, des applications qui permettent d’assurer une meilleure qualité du produit pour avoir des résultats dans des délais beaucoup plus raisonnables a fait savoir, ce mardi à Dakar, son Directeur général adjoint, Abdou Diouf.

« Nous avons décidé de mettre en œuvre de nouvelles versions du plan d’analyse portant sur les questionnaires du cinquième recensement général de la population et de l’habitat pour un meilleur dénombrement prévu en 2023’’, a-t-il déclaré.

 » Tous les acteurs du système statistiques national qui s’activent autour de la production des données ont eu à formuler des recommandations et des suggestions sur l’intégration des modalités pour certaines questions qui étaient déjà pris en charge  » a-t-il assuré.

« Nous sommes partis du questionnaire du recensement de 2013 sur lesquels nous avons apporté quelques adaptations et nos équipes techniques ont travaillé sur ce sujet pour la prise en charge de l’ensemble de ces préoccupations qui ont été intégrées comme certaines maladies (déficience mentale, l’albinisme) qui sont très rares mais qui constituent une préoccupation actuelle’’, a-t-il ajouté.

« Le principal acteur du recensement est la population, à cet égard, nous avons initié un large programme de sensibilisation, des visites aux leaders d’opinion notamment les chefs religieux pour une meilleure campagne de communication », a fait savoir le DG adjoint de l’ANSD.

« Nous avons organisé dans chaque capitale régionale un CRD regroupant les acteurs de la vie économique et social de chaque région. A cet effet, nous allons rééditer l’exercice dans les 46 départements que compte le Sénégal a dit M. Diouf, notant que cette dynamique va se poursuivre jusqu’à la mise en œuvre du dénombrement prévu en 2023.

Selon lui, le Sénégal a été l’un des premiers pays en Afrique en 2013 à réaliser un recensement avec des outils électroniques, soulignant que celui de 2023 sera beaucoup plus innovant

’’Partant de la cartographie que nous repérons avec des outils électroniques, le recensement dans sa phase opérationnelle sera entièrement numérique avec des tablettes, des applications qui permettent d’assurer une meilleure qualité du produit pour avoir des résultats dans des délais beaucoup plus raisonnables », a-t-il conclu.

Dakar24sn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :