L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Le Sénégal va se doter d’un cadre de dialogue entre les producteurs et les usagers des statistiques liées au genre

Le ministère de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des enfants a travers la Direction de l’égalité et de l’équité du genre en partenariat avec ONU-FEMMES a organisé, mardi, à Dakar, un forum consacré au dialogue entre les producteurs et les usagers des statistiques liées au genre. L’objectif de ce forum organisé pour la première fois vise à la création d’un cadre chargé de mesurer les avancées, les défis et les perspectives dans ce domaine.

‘’A partir de cette première édition, les acteurs se sont engagés à instituer un cadre de dialogue entre les utilisateurs des statistiques sensibles au genre et les producteurs, pour mesurer nos avancées, identifier nos défis et dresser de nouvelles perspectives’’, a déclaré Ciré Lô, le directeur de cabinet de la ministre de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des enfants.

‘’C’est une grande innovation, c’est un engagement important, qui nous permet d’espérer que nous allons, à partir de ce cadre, disposer d’une feuille de route plus claire, avec plus de lisibilité et des objectifs plus précis sur les statistiques liées au genre’’, a précisé M. Lô.

Le forum fait partie des activités du projet ‘’Women Count’’ (les femmes comptent), soutenu par ONU Femmes et mis en œuvre par le ministère de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des enfants, et l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).

‘’Le ministère de la Femme a mené plusieurs études permettant d’identifier des défis précis autour desquels il pourra agir pour atteindre l’objectif fixé par le chef de l’Etat pour avoir en 2035 une société solidaire, dans un Etat de droit, avec des hommes et des femmes sans discrimination’’, a souligné Ciré Lô.

Le cadre recherché va permettre à ce département ministériel de bien mesurer ses avancées dans l’exécution du Plan Sénégal émergent, de la Stratégie nationale pour l’équité et l’égalité de genre, et des engagements internationaux que le Sénégal a pris en matière de promotion des droits de la femme, selon M. Lô.

Il va également aider à mesurer les performances du Sénégal dans le domaine de la lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité entre hommes et femmes.

La représentante de l’ANSD au forum, Maguette Sarr Guèye a fait savoir que la production de statistiques sexospécifiques est une réalité depuis 2016. Cependant, des efforts restent à fournir dans le système statistique national pour une meilleure prise en compte des statistiques selon le sexe, dans la production des données.

Selon elle, des progrès restent à faire à tous les niveaux, pour un suivi correct des politiques et programmes en vue de l’amélioration de la situation des femmes et des filles.

Elle estime que ce cadre de dialogue entre utilisateurs et producteurs de données sur le genre est une pièce maîtresse pour faciliter les échanges dans ce domaine.

La directrice nationale d’ONU Femmes au Sénégal, Dieynaba Wane Ndiaye, signale, pour sa part, que des statistiques de qualité accessibles pour tous les utilisateurs permettent de résoudre les difficultés relatives au suivi et au calcul des indicateurs des objectifs de développement durable.

Dakar24sn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :