L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

« Nous nous rejouissons », le mari d’Astou Sokhna réagit sur l’arrestation des 4 sages-femmes

La justice est en branle dans le cas de l’affaire du décès d’Astou Sokhna à l’hôpital Amadou Sakhir Mbaye de Louga. Depuis l’éclatement de cette affaire, les sanctions se succèdent. Et, après la suspension de la sage-femme et des aides-soignants en service le jour du drame ainsi que le limogeage du directeur, l’on note quatre arrestations. Une décision qui réjoui le mari d’Astou Sokhna.

Selon Serigne Modou, la famille d’Astou Sokhna n’a pas de problème avec les sages-femmes. Mais, précise t-il, « tout ce que nous voulons c’est que justice soit faite dans cette affaire. Nous nous réjouissons de l’avancée notée dans le dossier et nous espérons que la justice ira jusqu’au bout. Nous sommes très contents pour ce premier pas. Ce n’est pas normal qu’une femme enceinte soit négligée par d’autres femmes au point de perdre la vie. C’est inacceptable et cela ne doit plus se reproduire. Que la justice fasse son travail et que les responsabilités soit situés« .
Par rapport aux mouvements d’humeurs des agents de la santé, le mari d’Astou Sokhna demandent aux blouses blanches d’aller travailler et de laisser la justice faire son travail. Parce que déclare Serigne Modou, « si les personnes envoyées en prison sont innocentes, elles seront relaxées. Mais, le fait d’arrêter quatre sages-femmes ne doit pas être un motif pour paralyser le système sanitaire qui est très sensible« .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :