L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Nomination du Premier ministre: Macky prend son temps

Tous ceux qui aspireraient à occuper le poste de Premier ministre du Sénégal, ont encore le temps. Le Président ne dévoilera pas le nom de l’heureux élu avant le 8 février prochain, à son retour d’Addis Abeba.

 Le Président Macky Sall est en train d’analyser les résultats des dernières élections territoriales. Et il n’a pas l’intention de se laisser bousculer avant de prendre les décisions que tout le monde attend. Il est facile à deviner que la déroute de son camp dans les grandes villes a dû bouleverser ses calculs. Alors qu’il avait décidé en Conseil des ministres, depuis la fin du mois de novembre 2021, de rétablir le poste de Premier ministre, la fonction n’a encore vu d’occupant désigné.

Les observateurs politiques déclaraient que la fonction reviendrait logiquement au prétendant qui aurait obtenu les meilleurs résultats au cours des derniers scrutins locaux. En effet, avoir une base électorale fidèle et solide pouvait s’avérer un bon atout pour un politicien dont la mission serait de coordonner la mission des membres du gouvernement, tout en croisant le fer avec les opposants, au Parlement et en dehors.

Presque sans surprise, la déroute des ténors de son camp est venue bousculer bien de certitudes. Le chef de l’Etat, qui n’est pas connu pour agir sur un coup de tête, a décidé de prendre le temps de consulter et d’écouter. Et même s’il a certainement déjà une idée de celui à qui il voudrait confier ce poste, il ne veut pas apparaître comme l’ayant décidé envers et contre toute logique.

Ce n’est pas de Macky Sall que l’on verrait une décision à la Wade. On se rappelle que l’ancien chef de l’Etat avait décidé d’un remaniement ministériel après les élections locales et municipales de 2009. Son fils, candidat sur la liste majoritaire de Dakar, derrière Pape Diop, le maire sortant, avait été sévèrement battu, jusque dans son propre bureau de vote. Cela n’avait pas infléchi la volonté de son père. Les Dakarois ne voulaient pas de son fils comme maire ? Il en avait alors fait un Super-ministre, doté de 5 portefeuilles, aussi robustes les uns que les autres !

Macky Sall va attendre de quitter Dakar, pour aller se faire investir à la présidence de l’Union africaine à Addis Abeba, en Ethiopie. A son retour, le 7 février, il décidera enfin de nommer son quatrième Premier ministre, celui qui dirigera probablement la majorité en direction des Législatives de juin prochain, sauf accident.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :