L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir



Sanctions contre le Mali: Grand rassemblement des maliens du Sénégal contre la CEDEAO

Des milliers de Maliens établis à Dakar ont manifesté, ce vendredi, contre les sanctions de la CEDEAO décrétées pour punir les militaires qui ont repoussé les élections et la transition de plusieurs années. Parés de leurs couleurs nationales vert, jaune et rouge, les maliens, s’étaient donnés devant le siège des Entrepôts maliens au Sénégal (Emase) pour une grande mobilisation de soutien au peuple malien suite aux sanctions infligées par la CEDEAO.

Des sanction qui impactent négativement sur l’économie du Sénégal et du Mali. En effet les transactions entre les deux pays sont chiffrés en plusieurs milliards de FCFA. Sur ce, les ressortissants maliens au Sénégal ont invité la CEDEAO au dialogue pour résoudre ce problème qui est entrain d’impacter négativement sur les populations.

« Cette sanction impacte négativement sur l’économie des deux pays. Aujourd’hui les impacts sont réels et visibles avec l’arrêt des flux migratoires. Nous ne pouvons pas évaluer les pertes mais elles se chiffrent à des tiersmilliards de francs cfa » a déclaré M. Soumano, directeur des Entrepôts maliens au Sénégal.

« Les transactions entre le Sénégal et le Mali sont chiffrés en milliards. Une fois que vous empêchez les transactions commerciales, il y a une rétention de mouvements de marchandises et un manque à gagner pour les populations. Le corridor nourrit des milliers de personnes du coté du Sénégal comme du Mali, quand vous empêchez la circulation des marchandises vous rendez pauvres les populations » a ajouté Oumar Tangara, inspecteur des douanes, chef de la représentation des douanes du Mali au Sénégal.

Le peuple malien ne sera pas seul dans ce combat déclare Gora Khouma, secrétaire général du syndicat des transporteurs routiers du Sénégal.

« Le cadre unitaire condamne fermement la décision de la CEDEAO. Nous sommes deux pays et un seul pays acceptons pas que l’on nous divise. Le cadre unitaire m’a envoyé pour manifester leur soutien au peuple malien. Nous sommes des acteurs routiers et 70 % du fret malien passe par le Sénégal cela veut que les acteurs routiers qui déplacent les marchandises au Mali. L’intérêt que le Sénégal a au Mali aucun pays ne l’a. Le syndicat de mettre en garde les Chefs d’États de la CEDEAO « ne jouons pas avec le feu. J’interpelle directement le président Macky Sall car sanctionner le Sénégal c’est aussi sanctionné le Mali » a-t-il fait savoir.

« Nous traversons une crise multidimensionnel nous avons besoin d’un accompagnement et de decrispation. C’est un message de dialogue car tous les grands conflits se sont réglés au tour des négociations » dixit M. Soumano.

Dakar24sn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :