L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Lutte-Tapha Tine-Boy Niang 2, ce dimanche: Un combat pour réconcilier les amateurs

Boy Niang 2 et Tapha Tine vont se croiser dimanche, à l’Arène nationale. Deux adversaires qui s’affrontent pour la première fois de leur carrière, à travers un combat organisé par Pape Thialiss Faye.Ce dernier, qui ne veut point que son combat «soit gâché par des énergumènes», a pris la décision de le sécuriser avec 1000 agents de sécurité.


Au-delà de son enjeu sportif, ce combat sera une séance de rattrapage pour les amateurs de lutte, qui ont connu un goût d’inachevé lors de l’affiche Papa Sow-Siteu, qui a débouché sur un sans verdict. L’ancien lutteur de Fass était dans l’incapacité de lutter, à cause d’une agression au visage par le batteur de Siteu. Un combat finalement annulé sur décision médicale.


Revenant sur ce combat, il faut souligner que ce sera pour Boy Niang 2, l’occasion de relever encore un nouveau défi, face à un autre poids lourds. Le Pikinois n’ayant pu réussir à résoudre l’équation que lui avait posée Lac 2 sur le plan tactique, en réussissant à le pousser à la faute.


Du coup, la pression sera plus du côté de Boy Niang 2, qui est tenu de faire ressortir le meilleur de lui-même pour battre son adversaire, afin de pouvoir se mettre dans les meilleures dispositions psychologiques par rapport à son prochain combat contre Balla Gaye 2.


Avec 13 victoires et trois défaites contre Amanekh, Zoss et tout dernièrement Lac 2, suite à une décision du Cng, Boy Niang 2 se considère comme le lutteur qui maîtrise aussi bien la lutte, que la boxe qu’il a apprise à bas âge.
Quid de son adversaire ? Ayant tout ce qu’il faut sur le plan physique pour s’imposer dans la lutte avec frappe, Tapha Tine semble éprouver des difficultés à convaincre le Sénégal de la lutte. Auteur de 17 combats pour 12 victoires, le géant du Baol tient une occasion de frapper un grand coup et combler un peu son retard sur le chemin qui mène vers des lutteurs qui sont au sommet de leur art, comme Modou Lô, le Roi des Arènes, et Balla Gaye 2, ex-Roi des Arènes.


Considéré comme un lutteur «limité» sur le plan technique, Tapha Tine s’était joué de Yékini en usant d’une hanchée, qui avait surpris ceux qui doutaient de ses capacités techniques.
Après le non-combat entre Papa Sow et Siteu, les amateurs ruminent à l’idée de s’offrir un spectacle de grande classe demain, à l’Arène nationale.


Par Amadou MBODJI 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :