L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Journée internationale des migrants : Challenge Migrant Solutions lance officiellement ses activités

Challenge Migrant Solutions (CMS) a choisi, la journée internationale des migrants, pour lancer officiellement ses activités. C’était, ce samedi au Monument de la Renaissance, au cours d’un  » Open Press  » avec des journalistes sur la migration et l’emploi. Cette organisation se fixe comme objectif de faire la promotion du Sénégal pour attirer les investisseurs afin de lutter contre la migration irrégulière.

« On na profité de la journée internationale des migrants pour lancer l’organisation Challenge Migrations Solution qui est un long processus. Depuis 2005 nous travaillons dans ce domaine et aujourd’hui on a décidé après avoir réunit l’ensemble des paramètres de procéder à son lancement » a déclaré Abdoulaye Sakho, Président de CMS.

Selon lui, la question migratoire est tres délicate surtout au Sénégal et en Afrique. Il y a une réflexion qui est née, on a essayer d’abord de voir l’ensemble des paramètres et des variables et les leviers sur lesquels on pourraient s’appuyer. En effet,
les actions sont faite de manière dispersées et sectorielles. Nous nous sommes dit il faudrait voir quel est le problème car toutes les années la situation s’aggrave.

« Nous avons travaillé dans plusieurs domaines et nous nous sommes dit qu’il faut faire la promotion du Sénégal car notre pays ne peut se développer sans l’industrialisation. Il s’agit de voir comment attirer les investisseurs pour se développer. L’Amérique, l’Europe se sont développés grace à la migration pourquoi pas l’Afrique. C’est ainsi que CMS a décidé d’aller chercher des partenaires qui vont venir investir au Sénégal. Il y a un levier sur lequel il faut s’appuyer la destination sénégalaise à travers le tourisme. Il faut mettre en avant les atouts et les potentialités du Sénégal pour que tout investisseur puisse voir que le Sénégal c’est possible » souligne M. Sakho

« La plus part des migrants n’ont pas de qualification. Une fois à l’étranger ils ont un problème d’insertion. Il faut créer un cadre de partage pour que la migration soit régulière et massive et que cela soit organisé parce que ces pays d’accueil ont un besoin de travailleurs » conclut-il.

Dakar24sn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :