L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Champ pétrolier Sangomar : Les derniers progrès du développement

Andy Demetriou, directeur pays Sénégal de la Société d’exploration et de production pétrolière Woodside, a présenté hier, à la Conférence-exposition Msgbc oil, gas and power, une vue d’ensemble détaillée des derniers progrès du développement du champ offshore Sangomar qui, avec une première production de pétrole prévue pour 2023, devrait constituer le premier projet pétrolier offshore des pays d’Afrique de l’Ouest.

«La partie centrale de nos efforts à Sangomar, est structurée autour de notre grande campagne de fourrage. Le Fpso ocean black rhino, exploité par Diamond Offshore, fait des fourrages à ce même moment dans une des plus grandes campagnes de fourrage au monde aujour­d’hui. Vingt-trois puits sont forés par lots. Différentes actions se déroulent simultanément, sur quatre puits à la fois, afin de maximiser l’efficacité du fourrage.

 D’ici à mi-2022, nous espérons avoir deux navires de forage de Diamond Offshore travaillant en parallèle, forant à des profondeurs de 2000 mètres, avec des opérations fonctionnant 24h/24 et 7j/7, avec des équipes de soutien actif à Dakar et Perth», a-t-il expliqué. Et d’ajouter : «Ciblant environ 230 millions de barils de pétrole brut, la première phase de développement du champ Sangomar, permettra de développer les réservoirs du complexe et tester leur capacité à soutenir l’exportation de gaz vers la côte.

 Le développement du champ comprendra une unité flottante de production, de stockage et de déchargement (Fpso), 23 puits sous-marins et une infrastructure de soutien. Le navire Fpso sera amarré à une profondeur d’eau d’environ 780 m et pourra traiter 100 000 barils de pétrole brut par jour, 130 millions de pieds cubes standard de gaz par jour, et aura une capacité minimale de 1 300 000 barils de pétrole brut.»


Situé à 100 km au sud de Dakar, dans les blocs Rufisque, Sangomar et Sangomar Deep (Rssd), le champ Sangomar contient à la fois, du pétrole et du gaz, et couvre une superficie totale de 7490 km2 dans la partie sénégalaise du bassin Msgbc, Woodside jouant un rôle majeur dans son développement.
Woodside, responsable du développement du champ Sangomar, est l’opérateur de la co-entreprise Rssd, avec une participation de 82%, tandis que la participation restante est détenue par la société pétrolière d’Etat du Sénégal, la Société des pétroles du Sénégal (Petrosen) (18 %).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :