L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Diamniadio– Convention Pasped-Plasepri : Ndoyenne étrenne un forage et trois salles de soins

C’est une vieille doléance des populations de Ndoyène, qui vient d’être satisfaite. La localité, qui tire ses principales ressources de l’agriculture, étrenne depuis lundi, un forage grâce à l’appui du Projet de lutte contre la migration irrégulière à travers l’appui au secteur privé et à la création d’emplois au Sénégal (Pasped), finan­cé par l’Union européenne et la Plateforme d’appui au secteur privé et à la promotion de la diaspora sénégalaise (Plase­pri).

 «Le problème de l’eau a toujours été une doléance pour les populations de Ndoyenne, composées essentiellement de producteurs horticoles.

Les champs étaient connectés au réseau de Sen eau ; ce qui nous a valu tout le temps, des factures chères et des ruptures dans la distribution affectant grandement les rendements. Avec ce nouveau forage, les plus de 250 maraîchers de la zone vont pouvoir augmenter leur production», a noté El Hadj Ousmane Kâ, président du Gie local Kafresso, ayant travaillé avec le Pasped pour ce projet. 

«La subvention attribuée aux entreprises bénéficiaires est divisée en fonds dédiés à l’achat de matériaux et bien nécessaires aux activités de l’entreprise et une autre destinée à une action de solidarité», a rappelé Marina Palom­baro, coordonnatrice de la Pasped, structure rattachée à l’agence de coopération italienne. 

 Pour le cas des maraîchers de Ndoyenne, c’est 30 mille euros (près de 20 millions francs Cfa) qui ont été alloués, 60% étant destiné à la réalisation du forage. Le reste de la subvention a été mis à profit pour l’extension du centre de santé. «L’extension du centre de santé avec 3 salles supplémentaires, dont l’une aura une capacité de 10 lits pour les hospitalisations, va épargner à nos malades, de devoir aller à Sébikotane ou au district de Diamniadio pour une prise en charge médicale», a insisté M. Kâ, se réjouissant d’avance pour les populations des six villages de Ndoyenne.

D’après Mme Palombaro, la subvention au Gie Kafresso s’inscrit dans le cadre d’un programme d’appui au développement, en cours dans six régions du pays. L’objectif du projet est d’apporter une assistance technique, financière et de renforcement des capacités, pour soutenir un plus grand nombre de micros, petites et moyennes entreprises (Mpme).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :