L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir



Serigne Mboub : BBY aurait prévu de dépenser 1,5 milliard de francs pour gagner Kaolack

D’après les responsables de la coalition « And Nawlé And Liguèye » de l’homme d’affaires Serigne Mboup, la coalition présidentielle aurait prévu une enveloppe d’un milliard et demi de nos francs pour financer leurs activités politiques en vue des élections locales.

Une somme manifestement exagérée venant d’une coalition rivale de Benno Bokk Yaakar de l’avis du « Témoin » mais ça n’engage que nous ! Les élections riment au Sénégal avec des moyens financiers importants pour remporter la course. Un pays où l’achat de consciences par le biais des billets de banque est une pratique courante.

Pour justement dire que les acteurs politiques sénégalais sont souvent accusés d’utiliser leurs moyens financiers pour inciter à voter pour leur camp.

Et bien, c’est ce que dit constater la coalition « And Nawlé And Liggey », apparentée à la majorité présidentielle mais qui s’oppose à Benno Bokk Yaakar pour donner le change. Cette coalition « rebelle », donc, accusé BBY d’avoir prévu de dépenser la rondelette somme d’un milliard et demi de nos francs pour financer ses activités politique liées à la campagne électorale.

En effet, au cours d’une conférence de presse, le chargé de communication d’ « And Nawlé And Ligueye » de Serigne Mboup dit avoir « la confirmation que la coalition présidentielle a prévu 1,5 milliard de nos francs pour arriver à ses fins, c’est-à-dire remporter les élections  locales ». D’après Abdoulaye Guèye, cette somme pourrait être utilisée plus utilement. Par exemple pour finaliser les travaux du marché de Médina Baye afin de pouvoir aider des milliers de Kaolackois à travailler et fructifier leurs revenus.

De plus, selon lui, « au moment où le manque d’emplois persiste dans le Saloum, la coalition devrait songer à utiliser ces fonds pour régler  la  question  de  l’emploi  des  jeunes ainsi que celle de l’urbanisation. Sans compter les difficultés liées a l’assainissement ».

Tout cela pour dire que, bien que des élections nécessitent des moyens, il est regrettable de constater que la coalition au pouvoir, qui prône « une gestion sobre et vertueuse », se permet de prévoir de telles dépenses pour des élections locales qui ne concernent que Kaolack.

Cependant, la cellule de communication de Bby section Kaolack nie en bloc et avance la somme de 300 millions de nos francs destinée aux activités électorales répartie en 200 millions pour les communes et 100 millions pour le départe[1]ment. On est donc loin du milliard et demi avancé par le camp de Serigne Mboup !

Alioune Bdara Diallo (Correspondant à Kaolack) Témoin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :