L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir



QUAND MACKY SALL ARBORE DÉJÀ SON COSTUME DE PRÉSIDENT

image

Ces dernières semaines, lors des grands rendez-vous diplomatiques auxquels il a pris part, le Président sénégalais voit large. Macky Sall, semble déjà avoir revêtu son costume de futur Président de l’Union africaine, position qu’il occupera en 2022. Aux Nations-Unies, déjà, en septembre dernier, il avait porté le voix des revendications continentales sur la problématique de la transition énergétique : « Nos pays ne peuvent réussir la transition énergétique et renoncer aux schémas pollueurs des pays industrialisés, sans une alternative viable, juste et équitable. L’exploitation du gaz naturel comme énergie de transition doit être soutenue. »

Lors du Forum Paix et Sécurité, qui s’est achevé hier, le chef de l’État, rebelote, Macky L’africain repris le dessus.

D’abord sur le plan sécuritaire, Face à la montée du péril terroriste, le président Macky Sall a plaidé pour “plus de flexibilité budgétaire” pour permettre aux pays de se donner les moyens d’assurer un minimum de défense nationale, avec des armées bien entraînées et bien équipées.

Il a rappelé que dans la plupart des pays africains, les restrictions budgétaires des années d’ajustement structurel avaient eu un impact négatif sur l’équipement des forces de défense et de sécurité.

Selon Macky Sall, la paix et la sécurité en Afrique sont parties intégrantes de la paix et de la sécurité du monde.

Le président sénégalais a ainsi invité les pays et institutions partenaires à tenir compte de cet impératif vital, en leur demandant de s’interroger sur la doctrine des opérations de paix en Afrique.

Équite internationale

Il a, par ailleurs, profité de ce rendez-vous pour poser une vieille revendication continentale. A bec son homologue sud-africain Cyril Ramaphosa, ils ont plaidé pour une réforme du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies, en vue de permettre à l’Afrique de disposer deux sièges de membre permanent avec le droit de veto au sein de cette instance.

’’Nous devons faire cause commune pour ce sujet qui se discute depuis plus de 20 ans’’, a dit le président Macky Sall, faisant allusion à la nécessité d’octroyer à l’Afrique des sièges de membre permanent au sein du Conseil de sécurité de l’ONU. Il s’exprimait lors d’une conférence de presse qu’il tenait avec le président sud-africain Cyril Ramaphosa, en visite officielle au Sénégal. ’’Il est injuste que l’Afrique ne soit pas membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU’’, a ajouté Macky Sall, relevant que ’’l’Afrique est souvent victime de politiques, le concernant, mises en place par les autres’’.

Haro contre la discrimination sanitaire

Certains pays sont également d’isolement avec l’apparition du nouveau variant du Covid-19, Omicron. Et là aussi, Macky Sall a arboré son costume pour dénoncer des ’’non seulement discriminatoires, mais aussi contre-productives’’

Pour rappel, l’annonce de l’apparition en Afrique du Sud de ce variant a provoqué la panique au point que de nombreux pays européens ont décidé de suspendre les arrivées de voyageurs en provenance d’Afrique australe (Afrique du Sud, Lesotho, Botswana, Zimbabwe, Mozambique, Namibie et Eswatini).

’’Comme l’a clairement indiqué l’OMS, isoler un pays qui a séquencé un nouveau variant et a fait preuve de transparence, est non seulement discriminatoire, mais aussi contre-productif, parce que c’est inciter les autres à ne pas publier les résultats de leurs investigations’’, a dit Macky Sall.

Devant le président Cyril Ramaphosa, Macky Sall a réitéré son soutien à l’Afrique du Sud confrontée à des mesures de restriction depuis que ses scientifiques ont annoncé l’apparition de ce variant. Cette situation est ’’inacceptable’’, a soutenu le président sénégalais demandant ’’d’arrêter de faire peur à l’humanité surtout sur des sujets qu’on ne maîtrise pas’’. ’’Cette pandémie qui frappe tous nos pays doit nous rassembler sur le front solidaire de la riposte, au lieu d’ajouter un nouveau clivage aux relations Nord-Sud’’, a déclaré Macky Sall.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :