L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir



L’école sénégalaise vers des perturbations : Le SAEMS annonce une grève

Single Post
L’école sénégalaise vers des perturbations : Le SAEMS annonce une grève

Le  Syndicat  autonome  des  enseignants  du  moyen secondaire (SAEMS) et  ses  alliés, à  savoir  le  G7  et  le  CUSEMS,  ont  tenu  une  conférence  de  presse, ce  mardi  7 décembre  2021,  au  siège  de  SAEMS, pour  exiger  du  gouvernement  du  Sénégal  le  respect  des  accords  signés.
A  cette  occasion, le  secrétaire  général  du SAEMS, Saourou  Sène,  a  fustigé le refus  de  l’Etat  du  Sénégal de  respecter  ses  engagements. 


Selon lui,  le chef  de  l’État  ne  respecte  pas  les  enseignants ainsi que le système  éducatif. Au  syndicaliste  de  préciser que  désormais,  la  meilleure  façon, pour  les  enseignants,  de  résoudre  ce  problème, n’est  plus  de  rencontrer  les  ministres, mais  plutôt  le  président  de  la  République.


«Le  SAEMS  a  désormais  pris  la  décision  de  ne  rencontrer aucun  ministre  pour parler  des  revendications. A  chaque  fois  que  les  ministres   rencontrent  les  syndicats  d’enseignants, ils  disent  qu’ils  ont  fait  ce  qu’ils  avaient  à  faire  et  le  dossier est  entre  les  mains  du  Président. Maintenant, c’est  au  président  de  prendre  ses  responsabilités. Il   doit  prendre  l’initiative  de   nous  recevoir  avant  qu’il  ne  soit  trop  tard», a  déclaré  le  syndicaliste.


Cette  rencontre  a  été  également  l’occasion  pour  le Syndicat  autonome  des  enseignants  du  moyen  secondaire  de  déplorer  la  fracture  numérique  qui  reste  la  principale  cause  des   lenteurs  administratives  dans  le  dépôt  des  dossiers  des  enseignants.

Pour  toutes  ces  revendications  non-prises  en  charge  par  le  gouvernement, le  syndicat  appelle  tous  les  enseignants  du  Sénégal  à  l’engagement  et  à  la mobilisation  pour  la  réussite  de  leur  plan  d’action  qui  débute  par  un  débrayage  demain mercredi 8  décembre  2021 à  partir  de  9 h, suivi  d’une  grève  générale  le  jeudi  9  décembre  2021  sur  l’ensemble  du  territoire  national,  afin  d’obtenir gain  de  cause  sur  leurs  revendications.
Par  ailleurs, Saourou  Sène  a  démenti  les  propos  du  ministre  des  Finances Abdoulaye  Daouda  Diallo,  qui  soutient  que  l’Etat a respecté  la  totalité  des  accords  signés  avec  les  enseignants.


«Je  suis  étonné  d’entendre  Abdoulaye  Daouda  Diallo  dire  que  la  totalité  des  accords  signés  ont  été  respectés. Depuis  qu’il  est  ministre, il n’a  rencontré  que  deux  fois  les  syndicats  d’enseignants . D’ailleurs, quand  les  enseignants  l’ont  interpellé  sur  la  question  de  rémunérations  des  agents  de  l’Etat, il  était  incapable  de  répondre,  alors  que  cette  question  le  concerne  directement. Donc, qu’il  reste  en  dehors  des  accords. Il est  mal  placé  pour  s’y  prononcer», a  précisé  le  syndicaliste. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :