L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir



Keur Massar / Disparition des filles du Maire : Leur mère revient sur les faits et révèle ses relations avec la dame.

Keur Massar / Disparition des filles du Maire : Leur mère revient sur les faits et révèle ses relations avec la dame.


L’annonce de la disparition des deux fillettes de l’honorable député-maire de Keur Massar a fini de plonger dans l’émoi la famille de Moustapha Mbengue et toute la population. La mère des jeunes filles, contacté par Dakaractu, est revenue sur les conditions de la disparition de ses enfants et de révéler au bout du fil, la bienveillance de la famille à l’égard de la dame. 

 Selon les affirmations de l’épouse du maire de Keur Massar, Mme Khady Guèye, le tort de la famille est d’avoir été aveuglée par gentillesse et la gratitude de la dame (de teint clair) qui a rencontré à deux reprises le maire en personne. D’après Mme Mbengue, « ellle a offert gratuitement ses services à la famille après qu’elle ait activement joué son rôle lors d’une cérémonie familiale chez nous.

Elle est revenue hier lundi (jour de la disparition des petites filles), pour rencontrer le Maire. Mise au courant de l’indisponibilité de Moustapha Mbengue pour raison d’un déplacement en Turquie, elle est quand même restée pour prendre des nouvelles », fera-t-elle savoir. 

La jeune fille du Maire, A. Mbengue, alors assise sur la dame en présence de sa mère et du garde-corps de la famille, a innocemment refusé de se décoller de la dame pour des envies d’une nouvelle coiffure. Cette scène de pure affection, obligea la mère des enfants Mbengue à céder et décider par la suite d’autoriser, pour un temps bien déterminé, Anta Mbengue et sa sœur, Mariètou Mbengue, d’accompagner la dame.

Cette dernière a d’ailleurs insisté pour passer la nuit avec les enfants, mais s’est vu opposée un refus catégorique de la part de la mère des enfants. Elle était donc sensée les ramener. Un arrangement moral « que la dame n’a jamais respecté, puisque depuis lundi, mes enfants sont introuvables », d’après  Khady Guèye. 

 Informée de la disparition de Anta et de sa sœur Mariètou, la gendarmerie locale avait ouvert une enquête pour tenter de trouver la présumée et principalement les deux filles portées disparues. Heureusement et après des heures de recherches, les limiers ont réussi à retrouver les deux jeunes filles saines et sauves…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :