L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir



AIDARA VIOLAIT SES FILLES POUR BOOSTER SES « POUVOIRS MYSTIQUES »

image

S. Aïdara, présenté comme un charlatan, a violé ses filles mineures dix ans durant pour avoir le pouvoir. C’est le scandale qui secoue le quartier Djeddah Marine de la commune de Yeumbeul Nord, en banlieue dakaroise.

D’après le récit du journal Les Echos, suite au divorce de leurs parents, les enfants, F. et A. Aïdara, et le frère cadet, se retrouvent seuls avec leur père, qui, face aux difficultés de la vie, a fini par réunir ses maigres économies, pour aller chercher fortune. Il atterrit alors au Nigéria, où il intègre une secte et subit un rituel d’initiation. Mais, pour avoir le pouvoir, il se devait d’exécuter à la lettre les consignes du gourou, consistant à entretenir des rapports sexuels avec ses propres filles, autrement ces dernières vont mourir.

Ce qu’Aïdara s’est empressé de faire dès son retour au bercail, alors que ses filles étaient âgées de huit et neuf ans,à l’époque. La tante des filles, logeant dans la même maison, ne se doutait de rien. N’en pouvant plus, c’est l’aînée qui a finalement balancé le présumé prédateur sexuel.

Des notables du quartier s’en mêlent et alertent la police dont les éléments effectuent une descente surprise chez Aïdara, qui sera cueilli. Lors des perquisitions, un impressionnant arsenal mystique dont des têtes de singes, a été découvert chez le mis en cause. « Quand j’ai constaté une absence de mes règles durant trois mois, j’en ai parlé à mon père. Il m’a fait boire un potion magique, ce qui a provoqué une fausse couche », a dénoncé la cadette.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :