L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir



L’enseignant-chercheur Mamadou Dimé plaide pour une nouvelle politique migratoire ambitieuse, globale et cohérente

L’enseignant-chercheur à l’université Gaston-Berger de Saint Louis, Mamadou Dimé, a plaidé, mardi, pour la mise en oeuvre d’une nouvelle politique migratoire ’’ambitieuse, globale et cohérente’’.

’’La nouvelle politique migratoire du Sénégal doit être ambitieuse, globale, cohérente et centrée sur les principes tenant compte de l’évolution des dynamiques migratoires articulés aux textes internationaux’’, a-t-il déclaré.

Pr Dimé intervenait lors de la présentation de la note contributive sur la gouvernance migratoire au Sénégal, en présence de députés de la diaspora et autres personnalités.

Un atelier de concertation sur la note contributive sur la gouvernance migratoire au Sénégal se tient mardi et mercredi à Dakar à l’initiative de la Fondation Heinrich Böll, en partenariat avec d’autres organisations de la société civile.

Des organisations de la société civile (OSC), des parlementaires et des ONG, regroupés au sein d’un cadre de réflexion stratégique et d’actions, « ont produit une note contributive pour une politique migratoire holistique et axée sur les priorités connues du Sénégal, les enjeux d’aujourd’hui et de demain’’.

Ce document fait, durant deux jours d’atelier, l’objet de concertation et de validation de la part des différentes parties prenantes : Etat, parlement, OSC et partenaires au développement.

L’objectif, selon les initiateurs, est de ’’proposer, à l’Autorité, (…) des orientations stratégiques sur la gouvernance migratoire’’.

Parmi les propositions du chercheur, figurent la mise en place des stratégies de gestion des migrations, la prise en compte de la COVID-19, la mise sur pied d’un ministère des Sénégalais de l’extérieur, etc.

’’Il est urgent que l’Etat se dote d’une politique de migration qui impulse, guide et oriente la politique publique dans ce domaine’’, a-t-il renchéri.

En matière de politique migratoire, il a regretté les multiples initiatives qui ne débouchent pas sur un réel cadre de référence malgré l’ampleur des défis.

Il a déploré l’éclatement de la prise en charge des questions migratoires entre plusieurs institutions, l’absence d’une structure clairement identifiée.

Selon lui, il est indispensable d’avoir une politique de mobilité, tout en renforçant l’attractivité du Sénégal en matière de migration académique, entre autres.

’’Il devient urgent de matérialiser l’objectif de la stratégie de l’axe capital humain, protection sociale et développement durable, en se dotant d’une approche migratoire plus globale, cohérente, humaniste, respectueuse des droits humains, etc’’, a, quant à elle, soutenu la directrice de la fondation Heinrich Böll Stiftung, Usha Zeigelmayer.

Elle a par ailleurs noté que la collaboration avec la société civile leur a permis de constater comment le Sénégal reste en avance sur d’autres pays de la région ouest-africaine, par la mise en place de beaucoup d’initiatives en matière de politique migratoire.

’’Toutefois, face à cet engagement et ces efforts notés, le Sénégal reste confronté à des multiples défis’’, a-t-elle reconnu.

Pour sa part, le directeur général de la planification et des politiques économiques (DGPPE), Souleymane Diallo, a souligné que cette politique de migration est conçue en cohérence avec le plan Sénégal émergent et le document de référence en matière des politiques migratoires de l’UA.

’’Compte tenu des caractères complexes et multidimensionnels des politiques migratoires, la politique nationale de la migration, nécessite un portage politique conséquent’’, a-t-il fait valoir.

C’est la raison pour laquelle, a-t-il poursuivi, ’’nous devons tous faire preuve de plus de volonté et de concession, pour assurer la connaissance de cette dernière au niveau du gouvernement’’.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :