L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir



DMC-Prêt aux logements des fonctionnaires: Un stock de 38 mille dossiers en instance de traitement

L’Etat doit solder 38 mille dossiers de demandes de prêt aux logements de ses agents qu’octroyait la Direction de la monnaie et du crédit (Dmc), soit une valeur estimée à 132 milliards de francs Cfa. Un accord cadre a été signé hier, entre le Gouvernement et les banquiers partenaires, pour externaliser les prêts.

Les agents de l’Etat qui le souhaitent pourront désormais disposer du prêt au logement, communément appelé prêt Dmc (Direction de la monnaie et du crédit). Un accord cadre a été signé hier, entre le ministre des Finances et du budget, Abdoulaye Daouda Diallo, et Mamadou Bocar Sy, président de l’Association des professionnels des banques et établissements financiers du Sénégal (Apbef).


Il s’agit de l’octroi de prêts sans intérêt pour les fonctionnaires, qui est l’une des plus anciennes politiques sociales de l’Etat instaurée en 1964 pour faciliter à ces agents l’accès aux logements.

«Après 57 ans d’existence, le cadre réglementaire a connu plusieurs modifications à travers le temps, notamment celle de 2006 qui a consacré l’augmentation du montant du plafond de prêt, qui est passé de 2 à 5 millions de francs Cfa, et la prolongation du délai maximum de remboursement, qui est passé de 5 à 7 ans», a rappelé le ministre des Finances et du budget, à la cérémonie de signature de cette convention.

En 2009, poursuit Abdoulaye Daouda Diallo, une autre évolution a autorisé l’octroi de prêt sans intérêt aux contractuels de l’enseignement général et technique. Le grand succès qu’a connu ce prêt se traduit par l’augmentation du nombre de demandes.

«Pour des raisons budgétaires, l’arbitrage n’a pas toujours été favorable à la poursuite de la satisfaction des demandes. Il s’en est suivi une accumulation de dossiers en instance de traitement qui s’élèvent aujourd’hui à 38 mille, représentant un montant global d’environ 152 milliards de francs Cfa», informe l’argentier de l’Etat.

D’après lui, «l’action du président de la République est fortement marquée par son approche humaniste qui traduit sa volonté affichée pour une amélioration des conditions de vie de ses concitoyens et des agents de l’Etat en particulier».L’objectif de cette externalisation est la résorption, sur une période de 4 ans, du stock de demandes en instance au 31 décembre 2020.

Le Dmc était logé au niveau du Trésor public. Cette solution alternative consiste à faire intervenir les banques partenaires de l’Etat dans la prise en charge des demandes de prêts. 

Elle repose sur le mécanisme de bonification des intérêts, qui est une opération par laquelle l’agent de l’Etat reçoit un prêt à taux 0, puisque les intérêts qui s’élèvent à 4% seront pris en charge par l’Etat. Le président de l’Apbef, par ailleurs Directeur général de la Banque de l’habitat du Sénégal (Bhs), invite les banquiers à maintenir la mobilisation dans l’accompagnement de cet ambitieux programme, en s’alignant sur les conditions de la convention cadre. Pour ce faire, un comité de suivi conjoint sera mis en place pour prendre en charge les mesures correctives, qui ne manqueront pas, et les améliorations du mécanisme.


Mamadou Bocar Sy demande aux fonctionnaires de l’Etat de profiter du programme d’urgence des 100 mille logements, pour être à l’abri du besoin d’un toit. «Un logement subventionné qui ressort à 12 millions dans le cadre de la composante sociale des 100 mille logements, un prêt Dmc sans intérêt de 5 millions fait que vous n’aurez qu’à emprunter sept millions pour être propriétaire d’un logement», soutient le banquier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :