L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir



Le PSG avantagé ? Les Angevins crient au scandale

Les joueurs angevins étaient particulièrement remontés contre l’arbitrage vidéo après leur courte défaite au Parc des Princes, vendredi soir, face au PSG (2-1). 

Après deux semaines de trêve internationale, la Ligue 1 effectuait son retour vendredi soir, avec un PSGAngers au programme de cette 10e journée. Privés de ses internationaux sud-américains, les Parisiens ont souffert mais se sont finalement imposés sur le gong (2-1), grâce à un penalty transformé par Kylian Mbappé en toute fin de partie. Un penalty qui n’a pas manqué de faire polémique. Si la main de Pierrick Capelle dans la surface n’est pas remise en cause, c’est la faute de Mauro Icardi sur Romain Thomas plus tôt dans l’action qui ne passe clairement pas. 

« On met des millions là-dedans, on ne sait même pas l’utiliser ! »

Au coup de sifflet final, Romain Thomas a poussé un énorme coup de gueule. « C’est incroyable ce qu’il se passe. Perdre ici, ce n’est pas une honte mais comme ça non, c’est impossible. On travaille toute la semaine pour faire quelque chose de propre. C’est anormal qu’ils ne prennent pas le temps les arbitres. Le VAR, ça commence à me fatiguer cette histoire. On met des millions là-dedans, on ne sait même pas l’utiliser ! Ça m’agace. Moi, je suis passionné, dévoué, je fais attention à ce que je fais. Là, il y a faute d’Icardi au départ de l’action, il me tire le bras, je tombe et, après, il joue de sa position pour avoir le penalty. Je suis frustré », a ainsi lâché le capitaine du SCO au micro de Prime Video

« C’est hyper frustrant de terminer comme ça »

Et de poursuivre: « Au-delà de ça, on a fait un bon match car on les a empêchés d’élaborer leur jeu. On avait un plan de jeu, on a travaillé avec un gros caractère mais franchement, c’est hyper frustrant de terminer comme ça. Avant qu’il ne vienne voir le VAR, je prends le temps de lui dire (à l’arbitre, ndlr). Je ne parle pas de la tête et de la main (de Capelle, ndlr), je parle d’avant: il tire bénéfice de la situation qu’il a avec moi au départ pour être en avance sur les défenseurs. L’arbitre me répond que ça a été checké. C’est pas vrai, c’est pas vrai, c’est un mensonge. C’est pas grave, c’est fini maintenant, Paris a ses trois points et, nous, on va travailler pour aller battre Saint-Etienne. Mais je préfère en prendre cinq et qu’ils nous fassent tourner dans le jeu plutôt que perdre 2-1 comme ça. »

« On a besoin d’honnêteté et de justesse à ce niveau-là »

Même son de cloche du côté de Pierrick Capelle, auteur de la main dans la surface qui a provoqué le penalty parisien. « On a vu les images, mais apparemment, pas les bonnes images, ce n’est pas juste, on a besoin d’honnêteté et de justesse à ce niveau-là, a-t-il pesté. On a essayé de faire ce qu’on avait prévu, surtout en première période, on savait qu’on allait souffrir, mais perdre sur un tel fait de jeu, c’est très frustrant. Dans la globalité, on a fait le match qu’il fallait, même si on a été moins incisifs sur la seconde période. Ça se joue sur un fait de jeu. Il faut que ça cesse, ce n’est pas parce que c’est un gros contre un petit qu’il faut changer les choses. Malheureusement aujourd’hui on repart sans rien. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :