L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir



Afrique du Sud/ La ministre de la Défense prise en otage: les Forces spéciales interviennent

Une scène des plus insolites hier en Afrique du Sud. La ministre de la Défense et au moins trois ministres otages dans un hôtel. Obligeant les forces spéciales du pays à intervenir.

En Afrique du Sud, plusieurs ministres ont été retenus pendant des heures par des personnes en colère. Et ces personnes ne sont pas n’importe qui. Il s’agit des Vétérans de l’ANC qui expriment un mouvement d’humeur. Dans leur colère, ils s’en prennent à plusieurs ministres de Cyril Ramaphosa à l’hôtel St George de Pretoria.Publicité

Parmi les ministres en otage plusieurs personnalités dont Thandi Modise, en charge de La Défense. La situation se tend rapidement car les Vétérans rechignent à libérer les ministres. Malgré les négociations, les Vétérans campent sur leurs positions. Très rapidement, le Président Cyril Ramaphosa prend une décision au vu de la situation.

Afrique du Sud/ La ministre de la Défense prise en otage: les Forces spéciales interviennent

Le Président de l’Afrique du Sud tente de raisonner les Vétérans qui font la sourde oreille. Devant la dégradation de la situation, il fait appel à l’élite de l’armée sud-africaine. Rapidement, les forces spéciales se déploient autour de l’hôtel St George et passent à l’action. Leur intervention à l’hôtel St George’s pour libérer les 3 ministres est un succès. Dans leur assaut, les Forces spéciales procèdent à plusieurs arrestations.

Lire aussi: Soro Guillaume: « ceux qui me voulaient mort doivent se contenter de mon exil »Publicité 2

57 personnes arrêtées par les forces spéciales après la prise d’otage en Afrique du Sud, indiquent de nouvelles sources. Cette affaire de prise d’otage de ministres en Afrique est symptomatique de vieilles rancunes entre anciens alliés de l’ANC. Le plus vieux et grand parti d’Afrique du sud traverse de profondes dissensions.

Depuis le départ calamiteux de Thabo Mbeki et l’arrivée tonitruante de Jacob Zuma, ce parti d’Afrique du Sud vit des moments difficiles. Les palabres ont poussé Jacob Zuma à démissionner à son tour. Ce sont toutes ses factions coalisées qui se font la guerre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :