L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir



(Vidéo) FIBA Africa Youth Camp – Le talent sénégalais s’est encore illustré au grand bonheur des organisateurs

Le camp de Basket « Fiba Africa Youth Camp » dans les installations de la NBA Afrique à Saly a pris fin hier. Au total, 44 jeunes ont pris part à cette session de formation qui s’est déroulée pendant 3 jours. 22 jeunes sénégalais ont appris des choses utiles pour développer leurs aptitudes. Leur talent a été bien apprécié par les organisateurs.

Le niveau de la deuxième étape du FIBA Africa Youth Camp est fortement apprécié par les organisateurs. 12 jeunes filles sénégalaises ont composé la sélection féminine. « Je vois qu’il y a des progrès par rapport au premier jour surtout chez les jeunes filles. Elles ont les aptitudes même si elles commencent à peine à jouer au basket. En trois jours de stage, elles prennent goût et ces activités sont fondamentales pour le développement de notre basket. On se réjouit du partenariat avec la FIBA qui va organiser ces camps dans près de 45 pays » a déclaré le président de la BAL, Amadou Gallo Fall.

Deux sénégalais se sont illustrés lors de camp remportant les titres de MVP. Des prestations saluées par le patron de la nouvelle ligue africaine de basket-ball, un partenariat de la FIBA et de la NBA, qui lance un appel pour la participation des petites catégories sénégalaises dans les compétitions internationales. « C’est la nature des choses car le Sénégal regorge de potentiels et de ressources humaines de qualité. On gagnerait à envoyer nos jeunes dans les compétitions. On le fait depuis quelques années avec les U18 garçons mais on devrait encore pousser avec les U16. C’est ainsi qu’ils pourront se familiariser avec les compétitions internationales. La participation des U19 garçons au dernier mondial en Lettonie a ouvert la porte. Le Sénégal peut faire beaucoup de choses dans ces catégories et il faudra juste être plus constant. »

En plus des cours de basket-ball, ces jeunes ont bénéficié de sessions de formation sur le leadership. On recense la participation de huit pays ( Sénégal, Egypte, Guinée, Mali, Mauritanie, Maroc, Niger, Tunisie), une occasion parfaite pour tisser les liens d’une intégration africaine.

« Il y a plusieurs aspects qu’on peut retenir de ce camp. On s’est beaucoup amélioré dans beaucoup de choses : l’aspect organisationnel, la qualité de l’encadrement, entre autres. « On a avancé dans ce domaine par rapport à l’étape de Nairobi. L’infrastructure de Saly est de qualité. Cela a facilité le travail et s’est aussi reflété sur le niveau technique. On doit copier sur ce genre d’infrastructure pour avoir des joueurs plus physiques, plus malins et plus techniques. Les jeunes sont certes fatigués mais ils ont beaucoup appris durant ces trois jours. Au-delà de l’aspect tactique, on a mis l’accent sur les notions éducatives et de leaderships » a t’il fait savoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :