L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir



Diourbel-Modou Diagne Fada sur les prochaines Locales: «Notre adversaire, c’est notre propre division»

Modou Diagne Fada appelle ses camarades de Benno bokk yaakaar à des listes consensuelles pour faire face à l’opposition. Le leader de Ldr/Yeesal est convaincu que leur seul adversaire reste leur division.

Par O. LY (Correspondante) – Pour le moment, ce sont les coalitions de l’opposition qui dominent l’actualité politique. Mais la mouvance présidentielle aussi fait face à des risques d’implosion avec d’éventuelles listes parallèles. C’est le gros souci de Modou Diagne Fada qui assistait, dimanche à Diourbel, à l’Assemblée générale de la Fédération départementale de Les démocrates réformateurs (Ldr/Yeesal). Il dit attendre des «orientations claires aux troupes» et qui iront dans le sens «rester mobilisés et unis» derrière la coalition Benno bokk yaakaar (Bby) qui est celle de la grande majorité présidentielle.

Le leader de Ldr/Yessal assure, en ce qui le concerne, que «le choix du Président Macky Sall sera celui de son parti». Il ajoute : «Nous, le seul problème que nous devons régler, ce n’est pas celui avec l’opposition parce qu’en réalité cette opposition n’existe que de nom. Notre adversaire, c’est notre propre division.» Pour Fada, sa présence à cette Assemblée générale marque non seulement sa «volonté d’aller ensemble avec Bby» mais aussi de «traduire en actes concrets» les recommandations du Président Macky Sall qui veut que les gens soient «solidaires, généreux et ouverts tout en le matérialisant par des concertations».

Par ailleurs Directeur général de la Sonacos, il estime que seules des «listes unitaires, consensuelles et inclusives» peuvent résister à l’opposition qui compte déjà 3 groupes non négligeables. «Si nous le faisons, nous n’aurons pas à se préoccuper de Yewwi askan wi ou d’une quelconque autre coalition. C’est pourquoi nous étions à Louga jeudi dernier, nous sommes aujourd’hui à Diourbel et nous allons continuer sur Kaolack, Kaffrine, Tambacounda, Kolda, Ziguin­chor et d’autres localités pour prêcher l’unité, la concorde et l’entente entre les différents segments de Bby», a-t-il insisté.

Par rapport au choix des responsables qui seront portés à la tête des listes communales et départementales, le président du Conseil départemental de Kébémer est d’avis qu’il peut toujours y avoir des chocs d’ambitions. Ce qui est, selon lui, «naturel et normal en politique». Mais, poursuit-il, «rassurez-vous, le Président Macky Sall a de l’autorité et parviendra à faire les arbitrages nécessaires. Et quand il va siffler la fin de la récréation, tout le monde va rentrer dans les rangs».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :