L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Congo – Sénégal (1-3) : “Seule la victoire est belle ?”, par Ibrahim Diop

Seule la victoire est belle ?

Les lions de la Téranga ont fait une bonne opération hier au stade Massamba-Débat face aux Diables Rouges du Congo, en s’imposant sur un score de trois buts à un. Un match qu’il fallait nécessairement gagner, pour reprendre la tête du groupe H après la victoire du Namibie sur le Togo. Une rencontre âprement discutée à l’issue de laquelle les protégés d’Aliou Cissé ont fait la différence grâce à leurs belles individualités. Retour sur les clés du match.

Une composition pour le moins surprenante                                                                

Le onze concocté par Aliou Cissé a surpris plus d’un, notamment avec les titularisations de Joseph Lopy, Abdallah Sima et Fodé Ballo Touré. Les observateurs s’attendaient à une composition plutôt classique avec le retour de Nampalys et Krépin dans le onze après les difficultés constatées dans le jeu face au Togo. En outre l’absence de Moutarou Baldé qui a été l’auteur d’une belle prestation sur les quinze dernières minutes de jeu face aux Eperviers a été incomprise. Surtout que Ibrahima Mbaye n’a pas été transcendant sur son couloir droit. Le seul point positif de cette énième expérimentation, c’est qu’à partir de ce match on pourra avoir un avis assez conséquent sur certains joueurs jusque-là méconnus des sénégalais.

Le Sénégal bousculé au milieu de terrain par le 5-4-1 congolais

C’est un secret de polichinelle, les lions de la Téranga ont toujours eu du mal avec les blocs bas compacts. Face à une équipe congolaise ultra compacte et regroupée autour d’une animation défensive rigoureuse et un pressing très agressif sur le porteur, les sénégalais ont eu du mal à contourner la première ligne de pression congolaise. Joseph Lopy et Idrissa Gueye ont buté dans la construction basse sur un pressing intense et constant des Diables Rouges. Ce qui a énormément gêné les sorties de balle du Sénégal. Sur plusieurs séquences on a pu constater que Koulibaly et Diallo étaient obligés d’utiliser le jeu long pour pouvoir mettre en orbite Sarr ou Sima dans la profondeur.

Face à cette impossibilité de ressortir proprement, l’équipe sénégalaise a été coupée en deux. Sur les rares séquences où l’équipe a réussi à passer ce premier rideau défensif, elle se heurtait encore à un deuxième rideau de cinq tout aussi compact. Il y avait une véritable impossibilité de proposer du jeu notamment dans l’entrejeu. L’absence de Nampalys Mendy, binôme de Gana Gueye, s’est faite énormément ressentir. Malgré son faible temps de jeu en club, il reste pour le Sénégal, le seul joueur capable de jouer sous pression et d’aider l’équipe à la relance. À défaut, Pape Alioune N’diaye reste une valeur sûre à ce poste.

Des changements assez tardifs mais impactants

À l’heure de jeu, dans un moment assez compliqué pour les lions, intervient les entrées en jeu de Saliou Ciss et Krépin Diatta. Acculés, obligés à reculer, Ciss et Diatta vont apporter un véritable second souffle aux lions. Sur quasiment soixante minutes Fodé Ballo Touré et Abdallah Sima n’ont quasiment rien apporté en termes de percussion, de verticalité et de recherche de supériorité numérique offensive. Les lions ont énormément souffert de ce manque d’initiative et cette absence de prise de risque. Les nouveaux entrants vont dynamiter les couloirs.

Ce plus des entrants s’est davantage remarqué avec Saliou Ciss qui va se proposer énormément dans la profondeur. D’ailleurs, il sera l’auteur d’une superbe passe en retrait en direction d’Ismaila Sarr qui inscrit le deuxième but des lions vers la quatre-vingt et unième minute de jeu. Très souvent décrié à raison souvent, mais beaucoup plus à tort, il faudra à un moment reconnaitre qu’actuellement le latéral gauche de Nancy est notre meilleur joueur à ce poste.

Malgré une prestation poussive collectivement, les difficultés permanentes à la relance, les Lions, par la force de leurs individualités, ont réussi le plus important, arracher les trois points et reprendre la tête du groupe H.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :