L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir



Alioune Tine : « Quand Condé a décidé de briguer un 3e mandat, il a écarté … »

Alioune Tine le président d’Afika Jom Center s’est prononcé sur la coup d’état qui a  mis fin au pouvoir du Président Guinéen Alpha Condé.

Sur iRadio,il a indiqué que si l’on veut résumer le régime du Président Condé,il faudra dire que les idéaux démocratiques qu’il véhiculait en tant qu’opposant, il  les a tous piétiné dès qu’il a accédé au pouvoir.

L’ancien  coordonnateur de la Raddho se rappelle de l’audience qu’il a eu dernièrement avec le Chef de l’Etat Guinéen. Il a expliqué que ce dernier l’a aussitôt attaqué pour lui dire qui il était pour le traiter de dictateur.

Il ajoute que quand  Condé a décidé de briguer un 3e mandat, il a écarté toutes les personnalités qui l’invitaient à ne pas le faire .Guinéennes comme étrangères. Qu’il a bloqué l’Union africaine, la Cedeao  et s’est arrogé la victoire de la présidentielle avec des instruments de mesure peu fiables.

Et pour corroborer ses appréhensions quant à la gouvernance en Afrique, Alioune Tine a affirmé que contrairement aux pays francophones, dans les états anglo-saxonnes, la démocratie libérale exclut l’absolutisme. Dans l’air du numérique, personne ne peut exercer la dictature.

En Afrique de l’Ouest, le système judicaire est malade puisque les chefs d’Etat mettent la main sur la justice pour régler des comptes avec leurs opposants, a indiqué Alioune Tine.Il ajoute que c’est l’Afrique de l’Ouest qu’il faut reconstruire avec un nouveau type de leadership.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :