L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir



Coût cher de la vie:
les sénégalais sont fatigués! Président réagissez! (Par Aly Saleh)

Au pays de Kocc Barma,
on ne sait plus on va, mais on y va quand-même…
Comme si nous étions en perte repéres. Des risques de boycotts et de gréves par-ci, des pénuries et des flamblées des denrées de premiére nécessité par-là. Le gorgorlou sénégalais ne sait plus à quel saint se vouer, tellement la vie est devenue subitement si chére.
Les factures d’eau et d’électricité ont connu de trés fortes hausses malgré les délestages et manques récurents d’eau.


Cette flambée des prix, de pratiquement tous les prix devient de plus en plus inquiétante pour tous. Et aucune explication sérieuse ne nous est servie.


Ce sont les conséquences facheuses et malheureuses de la crise sanitaire disent certains. Et pour d’autres, c’est pour renflouer les caisses de l’Etat.

Au Sénégal, depuis plusieurs jours, commerçants et Etat s’accusent mutuellement. Chacun de son côté déclare que l’autre est responsable de la situation. Et le consommateur dans tout cela?
Le prix du sucre, celui du lait, de l’huile, du riz, de la viande, du savon et j’en passe, tout a grimpé comme s’ils s’étaient passé le mot.


Une inflation sans précédant!

Malgré la décision du ministére en charge du commerce de faire revenir les prix des denrées de base ou de consommation courante à la normale, rien n’a changé. Un tour dans les marchés a permis de constater de visu que les prix sont restés les mêmes.
L’on se demande quelle est finalement la valeur de l’arrêté publié à cet effet?


Et comme tout cela ne suffisait pas, l’on cherche toujours à nous divertir tantôt par des histoires de moeurs, tantôt par de la politique.

Monsieur le Président de la République, lorsque nous vous portions à la tête de la barque Sénégal pour présider à ses destinées, c’etait dans l’espoir de faire basculer les choses et de surtout soulager le panier de la ménagére. Aujourd’hui tous ces espoirs ont fondu comme de la glace.


Excellence,
Que faites vous aujourd’hui de vos promesses, vos belles promesses électorales, lorsque vous étiez à la quête des souffrages de vos concitoyens?
Ou bien on doit donner raison à ceux qui pensent que les promesses electorales n’engagent que ceux qui y croient?

Le Sénégal est mal en point et les sénégalais sont fatigués de leur vécu au quotidien.
Pitié, venez en aide à vos concitoyens qui n’ont plus que leurs yeux pour pleurer et leurs bouches pour crier!

Aly Saleh Journaliste/Chroniqueur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :