L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Yewwi Askan Wi : Bougane, la méfiance de l’intru ?

La cérémonie de lancement de la coalition Yewwi Askan Wi a enregistré un incident qui n’est pas passé inaperçu. La bouderie de Bougane Gueye Dany a été la mauvaise note dans ce qui devait être une belle symphonie. Le leader du mouvement Gueum Sa Bopp n’a pas apprécié la méthode cavalière dans le choix des couleurs et de l’appellation de la coalition. Convaincu par Khalifa Sall, Bougane Gueye a décidé de retourner dans la salle et de signer avec des réserves la charte fondatrice. La méfiance de l’intru ?

L’annonce de la mise sur les fonts baptismaux d’une grande coalition devant initialement regrouper le Pastef, Taxawou Sénégal, le PDS et le PUR avait soulevé une vague de polémique au sein de l’opposition. Des voix s’étaient élevées pour dénoncer une démarche unilatérale tendant à fragmenter l’opposition et de casser sa dynamique unitaire. Bougane Gueye faisait parti des contestataires, “tout ceux qui travaillent à diviser l’opposition renforcent le Président Macky Sall”, lançait-il en guise d’avertissement le 20 août dernier. Ses récriminations seront entendues. Approché, le leader du mouvement Gueum Sa Bopp décida de rejoindre la grande coalition, “Khalifa Sall m’a appelé et aujourd’hui, je suis en mesure de dire que nous allons rejoindre la grande coalition de l’opposition constituée par les quatre grands partis de l’opposition”, déclara-t-il. Seulement, la méfiance à l’endroit des initiateurs du projet, qui ont négocié en interne pendant plusieurs mois, est restée intacte. Son coup d’éclat lors de la cérémonie de lancement de la coalition Yewwi Askan Wi en témoigne.

En quittant la salle, le leader du mouvement Gueum Sa Bopp comptait émettre un message clair, il n’a certes pas participé à l’essentiel des négociations mais rien ne doit plus se faire lui. D’aucuns aussi ont souligné une rivalité avec Ousmane Sonko pour expliquer son geste. Ce qui est évident, c’est que la relation entre les deux quadragénaires est faite de hauts et de bas. Leurs escarmouches de l’année dernière sont encore fraiches dans les esprits. Aujourd’hui dans une même coalition où Ousmane Sonko (qui veut changer le système)  incarne sans nul doute le leadership, Bougane Gueye Dany (qui compte changer de cap) ne veut pas apparaitre comme un simple suiveur… Quitte à jouer les troubles fêtes.

M. TINE-Senegal7

Senegal7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :