L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir



AfroBasket 2021 : Le Sénégal se fait très peur face à l’Angola, mais se qualifie pour les demi-finales !

Victoire ! En quarts de l’AfroBasket 2021, les Lions sont venus à bout de l’Angola et se sont qualifiés pour les demi-finales. Que se fut dur.

L’Equipe Nationale du Sénégal s’est qualifiée pour les demi-finales de la 30e édition du Championnat d’Afrique de Basket-Ball après avoir battu l’Angola dans un match chaud bouillant du début jusqu’à la fin. Maitre à jouer des Lions, Gorgui Sy Dieng, avec 13 points, 11 rebonds et 15 passes décisives, a été encore une fois le véritable leader de l’équipe sénégalaise et a complètement éclipsé la grosse performance de Carlos Morais, qui voulait carrément nous barrer la route. Raté.

Durant cette rencontre, le Sénégal a montré qu’il était capable de passer du moins bon à l’excellence et de l’excellence à du moins bon. L’Angola, qui restait jusque-là intraitable en dépit de sa défaite d’entrée face au Rwanda, n’a pu tenir notre équipe qu’au premier quart-temps (17-22). Les Angolais ont profité de la puissance physique et technique de leur équipe et ont été solides en défense durant les premières minutes, ce qui a empêché nos joueurs de se mettre en évidence.

Avec des choses compliquées durant les premières minutes jusqu’au début du deuxième quart-temps, le Sénégal n’avait d’autres choix que de se lancer pour les paniers primés. Des tirs à trois points réussis coup sur coup par Mamadou Faye et Ibrahima Fall Faye ou encore Mohamed Alga Ndiaye nous remettent dans la partie et prendre même l’avantage (44-33). L’Angola se déborde et il y a du beaucoup mieux coté sénégalais. Et le match semblait voué à la victoire pour les Lions.

Apparait Le Papi

Au troisième quart-temps, l’Angola tente de revenir face à des Lions qui ont un peu reculé. Bénéfique pour les Palancas Negras pour recoller au tableau d’affichage mais ils restent toujours derrière (61-55). Cependant, il était impossible que la victoire nous échappe et nous allons même reprendre un peu le large dans les dernières minutes du troisième quart-temps parce que les Lions voulaient évidemment pas s’arrêter en quart de finale. Impensable. Inimaginable.

Un peu orphelin d’un Papi Brancou Badio, qui a commis trois fautes entre le premier et le deuxième quart-temps, Boniface Ndong misait tout de même sur son joyau de 22 ans pour faire la différence dans les minutes les plus décisives. Lancé dans le grand bain, le joueur du FC Barcelone, prêté à l’ICG Força Lleida, commençait à relancer son compteur à point, qui était resté à 4 seulement après la mi-temps. Mais l’Angola recolle au tableau.

Bamba every where

S’annonce le quart-temps du verdict. Là, les premières minutes sont contrôlées par les Lions. Et on pouvait compter sur un Cheikh déjà époustouflant durant les deux premiers quart-temps. Bamba Diallo biensur. Le joueur de l’AS Douanes y va d’ailleurs du premier panier avec un triplé. Ouff ! Bamba est encore là !!! Ratatatata deuxième tir consécutif, c’est bien un tir primé et ça rentre tout au fond. Le bonheur des uns fait le malheur des autres. L’Angola est assommé, mais l’Angola et Carlos Morais n’abdiquent pas, malgré les visages crispés.

Le maitre à jouer des Angolais, répond à Bamba Diallo avec un tir primé et un autre par 2 points et remet son équipe dans la bonne marche. A cinq minutes de la fin, la messe était très loin d’être dite et le Sénégal se fera très, mais très très peur. D’ailleurs, l’Angola revient à hauteur à quelques secondes de la fin. Quart-temps difficile pour les Lions, mais il faillait rester concentrer jusqu’au bout. Papi Brancou Badio claque le panier et la victoire est dessinée (78-74). En demi-finale où un duel ouest-africain nous attend : Côte d’Ivoire ou Guinée.

wiwsport.com

wiwsport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :