L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Explosion des cas de Covid-19: Y’en a marre prescrit la responsabilité individuelle

La hausse vertigineuse des cas de Covid-19 inquiète le mouvement Y’en a marre. Dans une déclaration, samedi, le coordonnateur, Aliou Sané, a appelé les Sénégalais à se protéger par le respect des mesures préventives. «Je lance un appel à tout le Peuple sénégalais à revenir à l’époque où chacun respectait scrupuleusement les gestes barrières pour se protéger et protéger ses proches», a invité M. Sané.

En cette veille de Tabaski, Y’en a marre conseille aux voyageurs de s’armer des gestes barrières pour ne pas propager le virus dans les régions. «Dans les gares routières, nous demandons à toutes et à tous de porter leurs masques, de se laver les mains et avoir par devers eux le gel hydro-alcoolique. Qu’ils res­pectent aussi les mesures prises au sein des véhicules de transport pour ne pas propager le virus dans les régions parce que tout le monde sait que Dakar est l’épicentre de la maladie. Il faut qu’on sauve le Peuple sénégalais à travers nos actes individuels», insiste Aliou Sané.

Y’en a marre rappelle que le variant Delta n’épargne pas les jeunes. «Les hôpitaux sont débordés. Sur 10 Sénégalais, 3 circulent avec le virus et le propagent. C’est une situation compliquée que vit le pays. Si les choses continuent à ce rythme, ce sera très compliqué pour le Peuple», alerte le coordonnateur du mouvement.

Si cette 3ème vague est en train de donner le tournis au Sénégal, c’est parce que le gouvernement n’a pas bien géré la crise selon Aliou Sané et Cie. «Le régime en place a failli dans la gestion de la crise sanitaire. Tout le monde l’a constaté. Nous avons tous constaté l’irresponsabilité du gouvernement avec, au premier chef, le président de la République dont les actes n’incitent pas les Sénégalais à poursuivre la lutte contre le Covid-19», dénonce le successeur de Fadel Barro à la tête du mouvement.

Y’en a marre souligne que lors de la première vague, les Sénégalais ont consenti d’énormes sacrifices. «Des gens ont abandonné leur travail sombrant dans la précarité. Ils ont accepté ces dures conditions pour sauver leur pays. Ce sont les Sénégalais qui s’en prenaient à ceux qui ne respectaient pas les mesures barrières pour faire respecter les directives du gouvernement. Mais ce dernier a anéanti tous ces efforts à cause de son irresponsabilité», conclut M. Sané.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :