L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Salon du pharmacien : Le marché illicite du médicament, la place et le rôle du pharmacien au cœur des débats

La 59e Promotion sortante de Pharmacie 2021 de la faculté de médecine, de pharmacie d’odontologie de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, a organisé, ce mercredi 14 juillet, le salon du pharmacien. Le marché illicite du médicament et la place et le rôle du pharmacien face aux défis de santé publique ont été les thèmes choisis. Une occasion pour les acteurs du secteur pharmaceutique les professeurs agrégés, certains laboratoires figurant au Sénégal et les étudiants de pouvoir débattre enfin d’apporter des solutions au problème du secteur.

 » Aujourd’hui nous avons organisé un salon du pharmacien car nous sommes dans une profession qui relève de plusieurs problématiques raison pour laquelle nous avons jugé nécessaire de tenir ce forum pour permettre à l’ensemble des acteurs du secteur pharmaceutique à savoir le directeur de la pharmacie du médicament, les professeurs agrégés ainsi que certains laboratoires figurant au Sénégal de pouvoir débattre enfin d’apporter des solutions » a déclaré Mamadou Peinda Top, president de la 59e Promotion sortante de Pharmacie 2021 de la faculté de médecine, de pharmacie d’odontologie de Dakar.

Il s’exprimait ainsi lors du salon du pharmacien axé sur les thèmes, marché illicite du médicament au Sénégal : quelles solutions pérennes ? et Place et rôle du pharmacien face aux défis de santé publique. Des thèmes introduits par Serigne Ousmane Sarr, professeur titulaire des universités et Docteur Mouhamadou Sow, directeur général Téranga Pharma Sa.

 » Le choix de ces deux thèmes c’est parce que aujourd’hui notre pays est confronté à plusieurs pratiques illégales du secteur pharmaceutique. Comme vous le savez le médicament est en relation directe avec la santé de la population. C’est pourquoi à notre niveau nous nous sommes dits que c’est un devoir de contribuer également à la mission de santé publique à ce que véritablement les populations puissent avoir un bon approvisionnement de médicaments en qualité » dira Monsieur Top.

L’un des conférenciers du jour, Docteur Mouhamadou Sow, directeur général Téranga Pharma Sa a abordé la place et le rôle du pharmacien face aux défis de santé publique.

 » La place du pharmacien et son rôle sont bien règlementés. Au niveau du système de santé le pharmacien son travail est complémentaire par rapport au médecin. Vous ne pouvez pas avoir un système de santé sans médicaments. Vous ne pouvez pas avoir un système de santé sans produits pharmaceutiques. Ce sont ces produits pharmaceutiques qui permettent aux médecins de bien pouvoir travailler pour soigner les sénégalais. Cette place permet de comprendre c’est quoi le médicament, aujourd’hui on parle de Covid-19 et l’élément central au-delà de la prise en charge au niveau des CTE on leur donne de l’oxygène et des médicaments tout ceux ci c’est des produits pharmaceutiques. Ils ont été conçus par des pharmaciens leur rôle est d’abord de pouvoir créer, concevoir des médicaments de bonnes qualités sûrs et efficaces. Ces médicaments une fois arrivée au Sénégal il faut une autorité de pharmacie qui puisse mettre en œuvre les mécanismes qui permettent de s’assurer que ces produits ne seront pas dangereux pour le Sénégal » a-t-il souligné.

 » Dans les défis futurs pour l’Afrique nous sommes dans un marché qui est complètement inexploité et qu’on appelle la phytothérapie. Les défis pour les jeunes futurs pharmaciens c’est d’explorer ces Phyto-médicaments parceque nous avons toute la pharmacopée qu’il faut ce qui est reste à faire c’est de pouvoir standardisé la fabrication, sélectionner les plantes qu’il faut utiliser et développer des médicaments » ajoute-t-il.

Pour ce qui est du marché illicite, il rappelle qu’il est là depuis plus de 60 ans, il est très complexe pour avoir une solution il faut une solution pluridisciplinaire qui commencera par le gouvernement sénégalais. C’est à dire une forte volonté politique pour combattre ces criminels. Ceux qui vendent ces produits sont des criminels car la conséquence de ces produits pharmaceutiques n’est rien d’autre que l’aggravation des maladies chroniques mais également la mort.

Aujourd’hui je vous donne un exemple les aphrodisiaques utilisés par les personnes du troisième âge et même les jeunes, il ya des produits qui sont dosés à quatre fois la normale et du coup ya beaucoup de mort subite. L’autre problème de santé publique c’est l’insuffisance rénale, l’une des causes de cette maladie c’est l’utilisation de médicaments contrefaits.

Le deuxième pilier c’est la répression, il faut que l’on sache que lorsqu’on est responsable d’un crime qu’il y’ait des sanctions fortes qui s’abattent sur la personne.

Dakar24sn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :