L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Mairie de Kanel : Le coordonateur communal de la Cojer de Kanel déclare sa candidature

Parrain de la finale du tournoi de solidarité et de fraternité des étudiants de Matam jouée ce dimanche à l’UCAD, Monsieur Aboubacar Sow a profité de la fête de la jeunesse Matamoise pour aborder plusieurs questions qui touchent le Nord du pays. Le coordonateur communal de la Cojer de Kanel par ailleurs, président du Mouvement Dandé Sukabé Sénégal, Dandé Sukabé Matam et Dandé Sukabé Damga est revenu sur sa candidature pour la mairie de Kanel, la gestion de l’actuel maire, la représentativité des jeunes lors des prochaines locales et la tournée du Chef de l’État Macky Sall au Fouta.

L’actuel maire Haymouth Daff doit-il rempiler ? Êtes-vous candidat pour la mairie de Kanel ?

Aujourd’hui je suis candidat à la mairie de Kanel. Je compte beaucoup sur la jeunesse car je suis jeune et un jeune très engagé depuis 2008. La jeunesse va m’investir.

Le maire vise un quatrième mandat par ce qu’il est là depuis 2009, son mandat a été prolongé en 2019 soit trois de plus. Nous en tant que jeune, nous avons une vision on ne va plus accepter que nous imposes des gens qui ont eu à faire trois mandats sans réalisations. On est des jeunes et on est conscient de ce qui se passe à Kanel et on appelé à prendre la relève et c’est maintenant ou jamais

Les candidats pour la mairie de Kanel ne manquent, pensez-vous être le candidat idéal ?

Nous les jeunes on représentent 60% de l’électorat de Kanel. C’est toujours possible. Je pense que les Hamady Dieng DG de l’ACBEP, Thierno Souleymane Niane, directeur de cabinet du ministre de la justice. Ce sont des gens qui ont eu leur chance mais ils n’ont jamais obtenu l’électorat qu’il faut pour pouvoir gagner la mairie de Kanel. Maintenant on est en démocratie et chacun est libre de se présenter. Seul Dieu sait qui sera mairie. Mais nous y croyons et on va aller jusqu’au bout on va se donner les moyens et on va plaider pour la jeunesse soit investit.

Faut-il faire un plaidoyer pour que les jeunes soient désignés comme candidats ?

Cette fois-ci il faut que le président Macky Sall comprenne que la donne à changer la jeunesse est très engagée. Ce sont les jeunes qui ont contribués en grande partie à l’élection de Macky Sall en 2012 et de sa réélection en 2019. Aujourd’hui c’est à son tour de faire confiance aux jeunes et de leur investir dans les grande villes comme Kanel. Nous avons des programmes, nous sommes conscients qu’il faut une relève, des changements par rapport aux méthodes. Au fouta il ya des réalités tant que vous n’avez pas une certaine âge, on ne vous donne pas de responsabilité. Alors que nous avons un programme et des partenaires et nous voulons changer certaines choses. Parceque avec ceux qui sont ici il n’y a pas de changements.

Les hommes politiques du Fouta ont-ils failli à leur mission ?

Ils ont failli à leur mission et il faut que le président Macky Sall comprenne que les jeunes et les femmes sont là pour qu’il puisse les investir. Il a été au Fouta et il sait la réalité, il sait ce qui se passe là-bas. Les jeunes sont devenus mous contre lui et ya pas de changements avec ces responsables.

Tournée de Macky Sall au Fouta, les doléances des populations sont toujours là !

Je félicite le président pour la tournée. Cela montre qu’il est toujours engagé à aider les populations du Fouta. Il ya des réalisations qui ont été fait. Toutefois il ya aussi tellement doléances surtout chez nous à Kanel. Le premier problème, c’est l’accès à l’eau, c’est une question qui revient. De même que la question de la santé, nous avons qu’un centre de santé dans un département qui fait 100 kilomètres carrés. C’est inadmissible que les gens quittent Bokiladie et viennent jusqu’à Kanel et il ya même pas de bloc opératoire, hors le bloc existe bel et bien on a pas de chirurgien. Il faut qu’on trouve des solutions par rapport à la santé et à l’éducation. Il faut permettre aux hommes politiques de venir investir dans l’enseignement supérieur pour ouvrir des instituts supérieurs et demain si possible avoir cette université que l’on souhaite avoir depuis des années. Le nord a besoin de son université, c’est très important nos jeunes souffrent à Dakar et beaucoup abandonnent les études à cause de cela.

Dakar24sn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :