L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Pacification de l’espace politique : Thierno Lô appelle à un sursaut national

Ayant vu venir les récents événements de mars dernier ayant occasionner une dizaine de morts, le président de l’Alliance pour la Paix et le Développement (APD) Thierno Lô, rappelle que le danger guette toujours le Sénégal. C’est pourquoi il a lancé, ce samedi, un appel à tous les sénégalais pour un sursaut national dans le but de pacifier l’espace politique sénégalais. Il s’exprimait lors d’une grande mobilisation des jeunes de son parti pour un appel à la paix et à la stabilité.

 » L’APD a convoqué cette rencontre suite à la visite que nous avons rendu au Khalife général des mourides Serigne Moustakha Mbacké pour faire appel à la paix. Depuis 2016, dans une lettre ouverte faisant appel aux forces vives de la Nation, je mettais l’accent sur les dangers qui guettent le Sénégal, je faisais appel à toutes les compétences pour l’intérêt général au détriment de tout intérêt particulier. Dans ce courrier je disais qu’au Sénégal les politiciens jouent et savent tous qu’ils sont entrain de jouer. Par conséquent il faut d’autres forces nouvelles pour leur dire stop. Nous avons un pays à construire et nous n’avons pas besoin de farceurs et de joueurs d’échecs. Aujourd’hui c’est ce même problème qui nous pousse à dire que l’on ne doit pas s’amuser à jouer avec le Sénégal. On parle de malédiction du pétrole, le Sénégal ne doit pas le connaître parceque notre pays doit en tirer les bonnes leçons » a déclaré Thierno LO, président de l’Alliance pour la Paix et le Développement .

Pour le Président du conseil d’administration (Pca) de Sen-Ter, le Sénégal est un patrimoine commun, nous avons des ressources humaines de qualité. Nous devons utiliser toutes les compétences pour faire face aux défis. Aujourd’hui on entend des problèmes ethnique des problèmes de religion des fois, le jour on l’on commencerait à avoir des guerres civiles de cette nature, ils vont venir pomper notre pétrole de Sangomar, puiser notre gaz qui se trouve à la frontière avec la Mauritanie.

 » Il est temps que vous apprenez à discuter entre vous car c’est très sérieux. J’ai peur pour notre continent, j’ose compter sur vous la jeunesse de mon parti pour porter le message » a-t-il lancé.

Dakar24sn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :