L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Choix de candidats Maires à Fatick: Amath Diouf du mouvement des jeunes boucliers de la république, met en garde Macky sall

Fatick : Dans le cadre de la massification de son mouvement dénommé : Jeunes boucliers de la République (JBR), M. Amath Diouf, président dudit mouvement s’est exprimé le week end dernier à Fatick où il était de passage, sur les élections locales qui se profilent à l’horizon.

Selon M. Diouf, « sur le choix des candidats aux élections locales, nous estimons que le président de la République a été clair sur cette question des candidatures ». Amath Diouf, par conseiller technique du chef de l’Etat, a souligné, « le Président ne peut pas d’un seul coup de regard choisir un candidat dans une localité. Ce qu’il peut faire c’est observer dans un premier temps ». Il a tenu à expliquer que, « la politique est un rapport de force donc il est obligé de voir où se trouve la force réelle de Benno Bok Yakaar ».

C’est pourquoi, de l’avis du Conseiller technique de Macky Sall, « dans sa position, la coalition BBY ne prendra pas le risque d’investir une candidature qui n’a aucune chance de passer surtout à Fatick qui est la capitale de l’APR et où il est obligatoire de remporter la victoire mais avec un fort pourcentage ». 

Le président du mouvement JBR de noter, « qu’à Fatick, chacun des leaders pensent qu’il est majoritaire. De ce point de vue, notre position nous jeunes boucliers de la république nous n’accepterons pas que BBY choisissent un candidat qui ne sera pas à la hauteur. Si nous le faisons nous allons perdre des voies et c’est un grand risque pour nous ».

Amath Diouf a rappelé que son mouvement a été créé en 2014 dans le quartier de « Mboubane » à Fatick. « C’est pour nous une obligation pour nous venir ici à chaque pour également étendre notre base ».

Ainsi il demande solennellement au Chef de l’État de libérer les énergies et laisser les jeunes s’épanouir politiquement car c’est la seule façon de gagner les élections, haut la main, souligne-t-il.

Ndéye Astou Ndiaye Correspondante à Fatick

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :