L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Tambacounda : Sidiki Kaba lâché par un important mouvement d’étudiants !

Le torchon brule entre le ministre des Forces armées et certains étudiants du Sénégal oriental. Regroupés au sein d’un mouvement dénommé ‘’CEESO’’, ils ont annoncé la rupture de leur compagnonnage avec Me Sidiki Kaba dont ils défendaient jusque-là la politique. Le manque de « considération » du ministre serait la cause de cette brouille.

En décidant de porter le combat mais surtout de défendre les actions de Me Sidiki Kaba, ces étudiants attendaient sans doute le retour de l’ascenseur. Mais les années passent et ils tardent toujours à en tirer les dividendes. Et ce qui devait arriver, arriva. Mécontents des discours et des promesses qui tardent à se concrétiser, ces étudiants regroupés au sein du « CEESO » ont décidé de tourner le dos au Ministre des Forces armées.

« Le ministre Sidiki kaba fait des nominations, des promotions dans l’administration et des dons de motos Jakarta, tout en nous zappant. Nous avons constaté un manque notoire de considération », affirment-ils. Crée en 2017, ce mouvement d’étudiants défendait la politique du ministre Sidiki Kaba. Ils ont eu à participer à beaucoup d’activités organisées par le ministre.

Tirant le bilan de ce compagnonnage, ils estiment que ce dernier ne semble plus compter sur eux.  Et la solution pour eux, c’est tout simplement de rompre les liens.  « Les étudiants ont décidé, dès aujourd’hui, de se tirer de tout ce qui est de la politique du ministre. Nous n’accepterons pas de mettre en jeu notre avenir politique », expliquent-ils, dans un communiqué qui nous est parvenu.

Pour justifier ce manque de considération, les étudiants donnent en exemple les 155 motos Jakarta récemment distribuées, sans pour autant qu’ils en bénéficier.  Et face à cette méprise, ils ont décidé de prendre leur destin en main. « La politique n’est pas une administration où il faut accepter tout ce qu’on te dicte. Il y a trop de clanisme dans le camp du ministre. Et cela, nous ne pouvons plus l’accepter. Nous écrivons ce texte tout en prenant nos responsabilités et nous allons les assumer », dénoncent ces étudiants originaires du Sénégal oriental.

Source Lasnews

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :