L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Qu’avons-nous fait pour mériter un régime pareil ? (Par Gaoussou Koma)

Nous avons eu ce vendredi, la confirmation de l’état désastreux dans lequel, Macky Sall et ses hommes ont plongé le Sénégal. Ce pays est devenu méconnaissable. Ce Sénégal qui était tant respecté à travers le monde, est aujourd’hui la risée de l’Afrique, du monde.

Qu’avons-nous fait pour mériter un régime pareil ? En suivant les débats à l’assemblée nationale, ces députés de la majorité, ce ministre de la Justice, on voit des personnes qui pensent avoir reçu le Sénégal en héritage.

Ce pays n’est pas marron-beige. Ce pays ne se nomme pas SALL.

Ce projet de loi présenté hier au parlement, exposé comme un outil pratique de lutte contre le terrorisme… est la représentation d’un régime perdu. Un régime qui a peur et qui pense être possesseur des forces de la nation. Sous Macky Sall, le Sénégal aura vécu ses plus sales journées de mise à terre de la démocratie.

Lors de sa prise de parole, Me Malick Sall a soutenu que ce projet de modification du Code pénal et du Code de procédure pénale « est fait juste pour lutter efficacement contre le terrorisme sous toutes ses formes, y compris certaines infractions commises en bande organisée et toute autre forme d’économie parallèle ». De qui se moque-t-on ? Pourquoi Macky Sall n’a-t-il aucun respect pour les sénégalais ? A plusieurs reprises, nous l’avons entendu émettre des menaces à l’endroit des sénégalais. Aujourd’hui il utilise une majorité mécanique, irresponsable pour mettre sur pied des outils pour barrer la route à des adversaires, au nom de la justice.

Aujourd’hui plus que jamais, nous nous opposerons à ce régime machiavélique. Nous nous dresserons contre cette tentative de bâillonnement de la démocratie sénégalaise.

Qu’on soit vendeur de poissons, maçons, pêcheurs, journalistes, hommes politiques, chefs religieux… aujourd’hui nous sommes tous en sursis. Macky Sall veut aujourd’hui être au Sénégal ce que Hassanal Bolkiah est au Brunei. Qu’il sache que nous ne l’accepterons point.

Le Sénégal reste le nôtre et le pouvoir appartient au Peuple.

Gaoussou Koma
Coordonnateur nationale chargé des relations extérieures et de la diaspora de la Coalition JOTNA
Responsable politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :