L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

COVID-19: Avec le relâchement noté, une troisième vague guette le Sénégal (Aly Saleh journaliste/Chroniqueur)

La probabilité d’une troisième vague est réelle au pays de Cheikh Anta Diop si la population ne respecte pas à la lettre les mesures sanitaires, et ce, malgré les quelques pas de progrès de la vaccination. Des projections de l’Institut Pasteur de Dakar et des responsables sanitaires dévoilées recemment, révèlent à quel point la situation reste fragile Sénégal.
L’on pourrait qualifier de « critiques » les semaines à venir si l’on ne fait pas attention.

Tandis que des rassemblements politiques et culturels sont organisés à travers le pays, le redoutable variant indien, plus transmissible et bien d’autres nouveaux variants se répandent et pourraient devenir prédominants.
Justement l’on nous apprend que ce variant indien, appelé Delta, connu pour son agressivité, se répand plus vite et gagne du terrain.
Et le retard noté dans la vaccination de plusieurs semaines, jumelé à une hausse des cas exportés et contacts, pourrait occasionner une augmentation importante des cas communautaires, des hospitalisations et des décès si l’on y prend garde.  
La vérité est que, la crainte des autorités sanitaires d’aller droit vers une 3 éme vague se confirme de jour en jour.

Le niveau de relâchement noté chez les populations est inquiétant. Partout le constat est le même, les gens ne portent plus de masque, les mesures barrières encore moins respectées.

Des rassemblements politiques et culturels sont organisés un peu partout par les leaders politiques et cutumiers. Ces derniers ont fort bien longtemps arrêté de sensibiliser sur la dangérosité du virus qui a secoué la planéte.

Dans un autre scénario envisagé par les autorités, une adhésion moyenne aux consignes sanitaires ne serait pas non plus suffisante pour maîtriser la propagation des nouveaux variants et pourrait occasionner une augmentation rapide des cas de COVID-19.

La hausse du nombre d’hospitalisations et de décès serait toutefois ralentie par la vaccination des groupes les plus vulnérables.

La situation entrevoit une progression moins rapide des variants puisque la transmission communautaire y est faible.
Toutefois, une augmentation rapide des cas reliés à un variant plus transmissible pourrait également être observée avec le relâchement noté chez la population à la suite des assouplissements.

Tenez, il ya 15 jours à peine l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) mettait en garde sur le risque d’une forte hausse des cas du nouveau coronavirus qui menace les structures sanitaires en Afrique. Cet avertissement de l’Agence sanitaire mondiale de l’ONU intervient alors qu’au cours des deux dernières semaines, le continent a enregistré une hausse de 20 % des nouveaux cas de Covid-19, en comparaison avec la quinzaine précédente. Au cours de la 1ère semaine de Juin, 74.000 nouvelles infections ont été signalées, soit une augmentation de 9% par rapport à la semaine précédente.
Comprenons par là, que la menace d’une troisième vague est réelle et grandissante. Si nous ne changeons pas de stratégie et de comportements nous irons droit vers une résurgence de la Covid-19 et d’une 3ème vague dans dans le continent.

Pour la route,
continuons de nous faire vacciner pour stopper la propagation du virus mortel. Qu’on se le dise tous: ce n’est pas le vaccin qui est notre ennemi, mais c’est le virus!
Protégeons nous et protégeons les autres!

Aly Saleh journaliste/Chroniqueur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :