L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Célébration de la journée de l’enfant africain : Les enfants réclament plus de protection

Le quartier de Grand Médine dans la commune de Patte D’oie a accueilli, samedi 18 juin 2021, les manifestations marquant la célébration de la 31e Journée de l’enfant africain. Organisée par Sos Villages d’enfants en partenariat avec d’autres organisations, cette célébration a été surtout l’occasion pour les enfants venus de plusieurs localités de Dakar de faire un plaidoyer à l’endroit des autorités. La 31e édition de la Journée de l’enfant africain est placée sous le thème « 30 ans après l’adoption de la charte : accélérons la mise en œuvre de l’agenda 2040 pour une Afrique digne des enfants ».

Le club d’enfant de Grand Médine, Village SOS d’enfants et tous les acteurs communautaires et de développement pour la protection de l’enfant ont décidé de célébrer ce samedi 18 juin 2021, la journée de l’enfant africain. Lors de la célébration, les enfants, par la voix de leur porte-parole, Fatou Bintou Dieng a porté le plaidoyer des enfants.

 » Nous célébrons la journée de l’enfant africain qui est une journée spéciale pour les enfants. C’est une occasion pour revendiquer le respect de nos droits et pour veiller à notre protection ».

Elle a profité de cette journée pour lancer un appel aux enfants en cette période de forte chaleur d’éviter d’aller à la plage car ils viennent de perdre beaucoup de jeunes morts noyés.  » Nous lançons un appel aux enfants de rester à la maison de faire des exercices, d’aider nos mamans au lieu d’aller à la plage parce que c’est trop risqué.

 » Sos Villages d’enfants en tant que organisation de protection des droits de l’enfant commémore cette journée. Les droits de l’enfant sont toujours bafoués. On peut citer par exemple le problème de l’état civil. Il ya beaucoup d’enfants qui sont privés d’acte de naissance car ils ne sont pas déclarés à leur naissance  » a indiqué Mame Guéye L’y, coordinatrice du renforcement de la famille de Grand Médine.

Pour l’agenda 2040 qui parle de dix aspirations auxquelles nous devons aboutir il faut que les organisations de défense des droits de l’enfant que toute la communauté se mobilise pour réaliser cet objectif. Cette journée est une occasion de sensibiliser les parents, la communauté et les décideurs pour que chacun puisse s’y mettre pour réaliser la protection de l’enfant.

La représentante du maire de la Patte D’oie Banda Diop, madame Aida Sakho a salué la célébration de cette journée de l’enfant dans leur commune. Pour elle, la famille, l’entourage et l’État doivent jouer pleinement leur rôle dans l’éducation des enfants.

 » Aujourd’hui le destin des enfants est plus préoccupant. La rue joué un rôle très important dans l’éducation de nos enfants. La famille délaisse une partie de son devoir envers l’enfant à cause des préoccupations quotidiennes, l’État aussi du fait de l’influence extérieure dans l’éducation de nos enfants. Il faut responsabiliser davantage les familles, l’État et l’entourage car nous sommes dans des sociétés communautaires. Parce que les enfants sont l’espoir de demain et ils ne sont pas prêts à affronter la société » conclu-t-elle.

Dakar24sn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :