L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Grand Yoff : Des parajuristes outillés sur les questions des droits humains

La Croix rouge Sénégalaise et la Croix rouge Espagnole en partenariat avec l’Association des juristes sénégalaise, ont entamé, ce mercredi, un atelier de formation des parajuristes de la commune de Grand Yoff sur les questions de droits humains, de l’état civil et des violences basées sur le genre (VGB). Cet atelier de trois jours entre dans le cadre du projet de contribution à la vulgarisation et à la protection des droits des femmes dans les régions de Dakar et de Thiès. Il
vise à outiller d’avantage 35 femmes (20 volontaires de la Croix Rouge et 15 conseillères municipales, relais communautaires et Bajenu Gox) en terme de droits humains

 » On sait rendu compte que Grand Yoff est une commune où l’on retrouve presque toutes les ethnies alors on sait dit qu’il faut l’a renforcer davantage raison pour laquelle, nous avons choisi d’outiller les Bajenu Gox, les volontaires de la Croix Rouge, les élues de Grand Yoff pour pouvoir redonner à la femme son rôle  » a déclaré Abdourahmane Niang, président du comité local de Grand Yoff

Selon lui, après la formation, les bénéficiaires vont essayer de sillonner les groupements féminins de Grand Yoff et les outillés d’avantages sur leurs droits. Il cite en exemple le cas de l’état civil. Quand nous allons finir la formation nous allons rencontrer la mairie de Grand Yoff et essayer de voir la stratégie à mettre en place pourque tous les enfants qui sont dans la zone et qui n’ont pas d’actes d’état civil puissent l’avoir.

Venu représenter, Monsieur Madiop Diop le maire de Grand Yoff, son chef de cabinet Bassirou Samb, a magnifié la tenue de cet atelier qui va permettre aux bénéficiaires de mieux expliquer à la population les notions de droits humains.

 » Il ya beaucoup de confusion sur les notions de droits humains et de genre. Cette formation va permettre aux personnes qui s’activent dans ces domaines là à mieux expliquer à la population c’est quoi ces notions. Quand l’explication n’est pas assez claire il ya toujours des personnes mal intentionnées qui en profitent pour véhiculer des informations où des notions qui n’ont pas leur raison d’être. C’est pourquoi il faut beaucoup échanger avec les populations pour qu’elles puissent comprendre que l’humain a besoin d’être protégé, encadré et surtout la femme qui constitue une couche vulnérable. Nous sommes dans une société traditionnelle, certes la femme est sous la responsabilité de l’homme mais elle a des droits et des devoirs. Il faut se battre pour que ses droits puissent être respecter  » .

Dakar24sn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :