L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Macky Sall attendu à Thilogne : L’ambassadeur itinérant Almamy BOCOUM liste leurs priorités

A quelques heures de l’arrivée du chef de l’État Macky Sall à Thilogne dans le cadre de sa tournée économique, l’ambassadeur itinérant Almamy BOCOUM a énuméré les doléances de la commune de Thilogne. Il s’agit entre autre de la construction d’un commissariat de police, d’une brigade de sapeur pompier, et l’emplois des jeunes.

La construction d’un commissariat de police et une brigade de Sapeurs pompiers, une priorité ?

 » Thilogne est une ville historique, c’est une ville qui grandit avec plus de 18.000 âmes Elle a besoin de sécurité.
Thilogne est à 25 kilomètres d’une grande capitale régionale qui est en Mauritanie qui s’appelle Kaedi. Elle a besoin d’un commissariat de police, d’une brigade de Sapeurs pompiers d’emplois des jeunes et de projets » dira son Excellence.

Réalisations inaugurées, poses premières pierres

 » On voit les images à la télévision partout où le président Macky Sall est passé, cest un succès énorme, c’est des réalisations qui sont inaugurées, des premières prières qui sont posées. C’est le Sénégal en avant qui marche » s’est réjoui Almamy BOCOUM, ambassadeur itinérant au cabinet de son Excellence Monsieur Macky Sall.

 » Fouta Tampi mais aussi Fouta Tampani « 

 » Il ya des jeunes qui expriment des besoins, des frustrations il faut l’attendre sur cette question là. Il ya des besoins qui sont exprimés, il faut le prendre sous cette angle, pas de la critique forcément mais de la construction positive à savoir que les jeunes ont besoin que leur avenir soient tenus en compte. À côté, des villages ont été électrifiés, des forages, et des dispensaires construits et ça c’est vécu par les populations. Quand on dit que rien a été fait pour le Fouta, on rit sous Cap. Il faut comprendre qu’il ya des choses qui ont été réalisés. On ne peut pas tout construire en une journée  » ajoute-t-il

Tronçon Ourossogui – Thilogne, l’état dégradant de la route décrié

 » Une route qui n’est pas bonne, elle n’est pas bonne. Le président va passer par là et il va vivre le calvaire que les gens rencontrent tous les jours en empruntant cette route. Fouta Tampi quand on prend cette route c’est une réalité. Mais il faut relativiser, ce retard là il est technique, c’est pas la faute personnellement du président ni du gouvernement. Il ya des gens qui ont gagné le contrat pour faire cette route. C’est à eux de poser cette question de retard  » conclu-t-il.

Dakar24sn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :