L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Aminata Diop, présidente de l’UNAATS : «L’artisanat est le socle sur lequel tout le monde devait s’appuyer pour booster l’économie»

Portée à la tête de l’Union Nationale des Artisans et Acteurs Touristiques du Sénégal, Madame Aminata Diop a rappelé l’importance de l’artisanat dans l’économie du Sénégal. C’était en marge du lancement officiel de l’UNAATS, ce samedi 12 juin, au Cices. Elle a invité tous les acteurs du secteur à s’unir pour booster l’économie fortement touchée par la pandémie de la Covid-19.

«Nous artisans du Sénégal sans nous vanter, nous sommes le socle sur lequel tout le monde devait s’appuyer pour booster l’économie et en même temps faciliter l’insertion de beaucoup de jeunes avec comme objectif à terme stopper où réduire très sensiblement le phénomène de la migration irrégulière» dira-t-elle.

La présidente de l’UNAATS, Aminata Diop compte bien privilégier le dialogue durant son magistère. « J’ai pris l’engagement devant les membres de l’UNAATS de s’acquitter avec loyauté de cette grande tâche. Elle engage toute l’union à œuvrer dans une parfaite cohésion soutenue par un dialogue et un échange permanent vers la réalisation des objectifs fixés. Il n’y a que dans la paix, dans l’effort du dépassement individuel et collectif que le développement peut être atteint» lance-t-elle.

Le président de l’Union régionale des artisans et acteurs touristiques de Dakar, Alioune Ndiongue, un des fondateurs de l’UNAATS est d’avis que seul l’union des acteurs leur permettra de trouver des solutions à leurs problèmes. « Avec les difficultés causés par la pandémie de la Covid-19, nous avons vu que l’union fait la force et nous avons décidé de nous fédérer au tour de l’Union nationale des artisans et acteurs touristiques du Sénégal et par la suite à une fédération».

S’agissant de l’appui de l’État aux artisans, il juge cela insuffisant et les appellent plutôt à chercher de nouveaux partenaires pour développer leur secteur. « Macky Sall certes nous a octroyé des prêts sur le fonds de résilience (500.000 FCFA) de même que le ministère de l’artisanat (150.000 FCFA par artisan) mais cela est insuffisant pour relancer notre secteur. Nous avons décidé d’aller chercher des partenaires pour nous développer nous même».

Dakar24sn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :