L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Changements climatiques: Soham El Wardini annonce la construction d’un bâtiment bioclimatique à Ouakam

La construction d’un bâtiment bioclimatique au Centre de Gériatrie de Ouakam sera l’une des réalisations phares du projet dénommé « Appui à la Convention des Maires pour le Climat et l’Energie au Sénégal ». Une annonce faite, ce jeudi 10 juin 2021 par le maire de la ville de Dakar, Soham El Wardini, lors du lancement de la phase 3 dudit projet en présence de l’ambassadrice de l’Espagne au Sénégal, SE Olga Cabarga Gomez. Ce projet d’une durée de vingt deux (22) mois concerne six (6) villes africaines. Il vise à lutter contre les changements climatiques plus précisément la lutte contre les émissions à effet de serre mais aussi accroître l’accès à l’énergie durable qui est cette énergie propre qui ne pollue pas l’environnement.

 » Nous avons déjà plusieurs projets à exécuter, le plus important pour nous c’est le bâtiment bioclimatique que nous allons construire au Centre de Gériatrie de Ouakam. Ce projet lorsqu’il sera réalisé sera un exemple pour la lutte contre le changement climatique que nous sommes entrain de mener au niveau de la ville de Dakar » a déclaré Madame Wardini.

 » Dans ce programme il ya également eu des renforcements de capacités des agents techniques et des élus de la ville de Dakar. Cette lutte contre le changement climatique est très importante et entre dans le cadre du projet pour l’atténuation. Le PCET a été déjà adopté en conseil municipal de la ville de Dakar et c’est ce plan là que nous allons essayer de mettre en œuvre lors de cette troisième phase où l’Agence Espagnole de Coopération Internationale pour le Développement (AECID), représentante de la COMSSA au Sénégal nous accompagne » rappelle-t-elle.

Elle ajoute que la capitale Dakar et la côte sont très agressées. « Tout ce que nous ferons pour atténuer et rendre Dakar résiliente nous le ferons dans le cadre de ce projet » conclu-t-elle.

Le coordonateur du projet El Hadj Ibrahima Ndiaye est revenu sur les trois piliers du Projet d’appui à la convention des maires pour le climat et l’énergie au Sénégal.

 » Le projet se décline en trois piliers, sur la formation et mobilisation des acteurs, le diagnostic des bâtiments et la coopération avec les acteurs gouvernementaux et régionaux.n pilier axé sur la formation, sur la mobilisation des acteurs. Dans ces genres de projet tous les acteurs sont concernés la société civile et les populations. La ville de Dakar s’est toujours engagée dans une gestion inclusive et participative.

Un pilier axé sur la formation, sur la mobilisation des acteurs. Dans ces genres de projet tous les acteurs sont concernés la société civile et les populations. La ville de Dakar s’est toujours engagée dans une gestion inclusive et participative.

Il y a également un autre aspect qui est relatif au diagnostic des bâtiments pour aller vers des infrastructures beaucoup plus propre en énergie.

Enfin, il ya la coopération avec les acteurs gouvernementaux et régionaux. Il s’intègre dans une certaine cohérence et alignement. La ville de Dakar ne peut pas travailler sans pour autant contribuer à l’effort que l’État du Sénégal fait dans la lutte contre le changement climatique.

S’agissant de la durée du projet, le coordonateur a rappelé qu’il est de 22 mois. Il va se dérouler dans six villes d’Afrique aussi bien à Dakar, dans deux villes du Cap-Vert, à Nouakchott, dans une ville au Mozambique.  » Pour qu’il y’ait une certaine cohérence, quand vous combattez le climat à Dakar et que vous ne combattez pas le réchauffement climatique à Nouakchott cela n’aura pas de sens » fait-il savoir.

Dakar24sn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :