L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Keur Socé: 800 millions de budget sans aucune réalisation, des conseillers municipaux agitent une plainte à L’OFNAC

Un groupe de conseillers municipaux, de groupements de femmes, de notables, de chefs de villages et de jeunes de la convergence des jeunesses républicaines ( Cojer) de la commune de Keur Socé ont attaqué le bilan du maire sortant qu’il accuse d’ailleurs de détournement de deniers publics en complicité avec l’administration territoriale. 

 » Élu depuis le 20 août 2014, date à laquelle des budgets annuels de l’ordre de 100 milllions ont été approuvés par année, le maire actuel Malick Ndieguene n’a fait aucune réalisation dans la commune de Keur Socé  » a laissé entendre Insa Diallo, responsable politique de la zone

Enfonçant le clou, M. Diallo ancien candidat à la mairie de Keur Socé a révélé que  » plus de 11 millions de francs Cfa a été octroyé aux étudiants ressortissants de la commune mais ils n’ont reçu que 6 millions, nous demandons la destination du reste. Avec 6 millions votés, seuls quelques ASC ont bénéficié de 40 mille francs Cfa jusqu’à présent. Le village de Battara Ndialla et d’autres zones de la localité, victimes d’inondations ou d’incendies n’ont pas encore vu les fonds d’assistance au sinistrés. « 

Malgré des recettes conséquentes tirées, des Jakartas, magasins et échoppes, carrières de sable, les contestataires disent n’avoir vu aucunes retombées pour les populations c’est pourquoi ils n’écartent pas l’idée de porter à L’OFNAC si le maire sortant ne leur donne des preuves palpables de la destination de ses deniers votés dans le budget. Ils ont même insinué que le représentant de l’administration territoriale en l’occurrence le sous préfet de Ndiendieng est dans la complicité. 

 » Nous irons porter plainte à L’OFNAC si des preuves palpables ne nous parviennent pas dans les plus brefs délais, par cette occasion nous interpellons le sous-préfet pour qu’il élucide les 800 mille francs Cfa votés pour la célébration des fêtes de d’indépendance de 2020 et 2021, empêchées par la Covid-19 sinon nous allons écrire au ministre de l’Intérieur et celui des collectivités territoriales  » à conclu M. Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :