L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Hommage à El Hadj Boubou Senghotte : Un film documentaire sur  » le parcours d’un homme multidimensionnel « 

De Golléré à Mboumba en passant par Dakar jusqu’à Lusaka en Zambie, un film documentaire de cent sept minutes (107) minutes, du journaliste Oumar Mamadou Sow, retraçant la vie et l’œuvre de l’ambassadeur son Excellence El Hadj Boubou Senghotte,  » le parcours d’un homme multidimensionnel « . La projection du film a eu lieu, ce samedi 05 juin 2021, au Musée des Civilisations Noires. C’était en présence, de Monsieur Samba Thiam Niasse, actuel chef du bureau du personnel du ministère des affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, des maires de Mboumba et de Golléré, deux communes qui ont vu naître et grandir l’actuel ambassadeur du Sénégal en Zambie mais aussi des ses parents et proches. Tous ont porté des témoignages unanimes sur l’homme par son comportement responsable, sa rigueur dans le travail, sa méthode, son honnêteté et sa générosité.

L’auteur du film émerveillé par les qualités de El Hadj Boubou Senghotte

J’ai connu personnellement El Hadj Boubou Senghotte en 2017, à travers mon ami Samba Thiam Niasse qui est l’actuel chef du bureau du personnel du ministère des affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur. Ce dernier qui a effectué son stage à Lusaka en Zambie auprès de Boubou Senghotte est revenu émerveillé après seulement 21 jours de collaboration avec cet homme. Émerveillé par son comportement responsable, sa rigueur dans le travail, sa méthode, son honnêteté, sa générosité. Cest par la suite que je me suis interressé à cet homme à la  » barbe blanche « . Je le faisais intervenir par téléphone dans mes émissions que j’animais à la radio et qui traitaient des thèmes d’actualité, de sociétés et surtout de la religion. Sa pertinence et ses analyses m’ont à mon tour émerveillé. Mes investigations m’ont permis de découvrir que El Hadj Boubou Senghotte est un homme qui fait énormément du social. Il était quelqu’un que l’on devait de montrer à la face du monde pour servir d’exemple aux jeunes et même aux adultes. Je l’ai parlé de mon projet de film en janvier 2018 et ce n’est qu’en août 2020 qu’il a donné son accord. En plus d’être ambassadeur, c’est un homme doublé d’une fonction d’écrivain, El Hadji Boubou Senghotte compte à son actif 24 ouvrages et dont 11 ont déjà été édités.

Le titre du film  » le parcours d’un homme multidimensionnel  » a duré un heure (1) et sept (7) minutes et réalisé en dix mois de août 2020 en mai 2021. Une véritable œuvre audiovisuelle réalisée entre Dakar, Mboumba, Gollere et à l’extérieur du pays car ils ont été nombreux à envoyer leur témoignage a indiqué Oumar Mamadou Sow, le réalisateur de ce film.

El Hadj Boubou Senghotte, à la fois touché et reconnaissant

 » Cela me fait chaud au cœur, je ressens une satisfaction très profonde de voir l’immense générosité pour me témoigner de votre attachement à mon humble personne. Tous les mots me manquent sauf un, merci. Du fond du cœur, je remercie Oumar Mamadou Sow promis à une brillante carrière. Je suis à la fois touché et reconnaissant pour l’initiative qu’il a du de me consacrer un film documentaire. J’apprécie hautement votre générosité et votre disponibilité à tous et j’associe à mes remerciements tous mes amis et proches. Cette haute distinction me conforte dans la voie que j’ai choisi et me donne plus de courage pour le chemin qui me reste à parcourir  » dira-t-il.

Dakar24sn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :