L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Commune de Diarrére: Thérèse Faye offre deux ambulances aux postes de santé de Bicole et de Mbetite

La directrice du Fonds de garantie et d’investissements prioritaires (FONGIP), Mme Thérèse Faye Diouf, a procédé ce samedi 6 Février 2021 à la remise de deux ambulances d’une valeur de 15 millions de FCFCA pour les postes de santés des villages de Bicole et de Mbetite dans la commune de Diarrére.

En effet, le milieu rural étant beaucoup confronté  à des problèmes d’évacuation des malades, la commune de Diarrére, n’en était pas moins épargnée. Mais avec l’arrivée de Mme Thérèse  Faye Diouf à la tête du conseil municipal, sept (7) postes de santé ont tous reçu des ambulances avec la dotation des deux postes restants des villages de Bicole et de Mbetite qui complètent le tableau. Selon le maire Mme Thérèse Faye Diouf, par ailleurs Directrice du FONGIP, « il faut souligner que la commune de Diarrére compte sept (7) postes de santé dont les cinq (5) détenaient déjà des ambulances. Il ne nous restait que ces deux postes raison pour laquelle nous avions voté dans le budget de 2020 un montant de 15 millions pour  le transport et tous les frais liés à l’acquisition ».

Mme Diouf, de fait savoir, « que ce qui nous a beaucoup motivé est que ces zones sont très enclavées pour acheminer des malades vers le centre de  santé ou l’hôpital régional de Fatick. C’était vraiment des difficultés c’est pourquoi nous nous sommes dit qu’il faut que ces deux postes qui nous restait soient dotés d’ambulances pour qu’au moins qu’on puisse avoir une couverture à 100 % ». Thérèse Faye Diouf, a également profité de cette occasion pour rassurer les populations concernant l’achèvement des travaux de le route Keur Martin-Diarrére. Selon elle, « il ne fait pas une semaine sans que je n’ai pas d’échanges avec l’AGEROUTE ou le ministère en charge des infrastructures ce qui me fait dire le retard noté jusqu’ici est causé par la pandémie de la COVID 19. C’est pour dire aux populations que les décisions du président de la république sont en train d’être matérialisées ».

Les deux infirmiers chefs de poste ont bien apprécié cette initiative qui selon eux, « est venu à son heure car ils peinaient beaucoup à transporter leurs malades d’autant plus que leurs postes de santé se trouvent dans des zones enclavées ». La doléance phare de l’édile de la commune de Diarrére Mme Thérèse Faye Diouf lors de cette cérémonie est la construction d’un centre de santé au sein de sa commune qui a presque 35 mille habitants.

Ndéye Astou NDIAYE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :